Les représentants US votent le financement jusqu'en septembre

mercredi 6 mars 2013 22h34
 

WASHINGTON (Reuters) - La Chambre des représentants américaine, à majorité républicaine, a voté mercredi par 267 voix contre 151 le financement de l'Etat fédéral jusqu'au 30 septembre, date de la fin de l'exercice budgétaire en cours.

Le Sénat, où les démocrates sont majoritaires, devrait voter un texte sur le même dossier la semaine prochaine.

Il faudra ensuite accorder les deux versions pour que le président Barack Obama promulgue la loi, ce qui permettra à tous les organismes fédéraux de fonctionner au-delà du 27 mars, date butoir fixée par la loi de financement adoptée en septembre dernier.

Le vote à la Chambre est intervenu alors que le président Obama, soucieux d'éviter une nouvelle bataille budgétaire, doit dîner dans la soirée avec plusieurs sénateurs républicains dans un hôtel proche de la Maison blanche.

Le chef de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a par ailleurs annoncé que le président déjeunerait avec des élus républicains au Capitole le 14 mars.

Lundi, Barack Obama avait plaidé pour une "approche équilibrée" entre démocrates et républicains afin de régler le contentieux budgétaire, qui a conduit vendredi dernier au gel de 85 milliards de dollars de fonds publics.

Ce gel pendant six mois, jusqu'au 1er octobre, est la conséquence d'une mesure automatique adoptée durant l'été 2011 qui était censée inciter républicains et démocrates à s'entendre sur les moyens de réduire le déficit, ce qui n'a pas été le cas.

La moitié des fonds touchés concernent le budget de la Défense.

Le ton auparavant acrimonieux s'est adouci ces derniers jours et le président démocrate a pris contact avec des représentants du parti républicain au Sénat, Susan Collins (Maine) et Tom Coburn (Oklahoma).   Suite...

 
La Chambre des représentants américaine, à majorité républicaine, a voté mercredi par 267 voix contre 151 le financement de l'Etat fédéral jusqu'au 30 septembre, date de la fin de l'exercice budgétaire en cours. Le Sénat devrait voter un texte sur le même dossier la semaine prochaine. /Photo d'archives/REUTERS/Laszlo Balogh