Bourbon cédera pour 2,5 milliards de dollars de navires

mercredi 6 mars 2013 09h39
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Bourbon a publié mercredi des résultats 2012 en forte hausse et annoncé son intention de vendre pour 2,5 milliards de dollars de navires sur la période 2013-2014 afin de se désendetter et de préparer sa croissance au-delà de 2015.

Le spécialiste des services maritimes pour l'offshore pétrolier, qui compte parmi ses clients Total, Exxon Mobil et Petrobras, prévoit de reprendre ces navires en contrat de location pour une période de 10 ans.

Le président du conseil d'administration du groupe, Jacques de Chateauvieux, a précisé lors d'une conférence téléphonique que 80 à 85 navires seraient cédés au total, à des "investisseurs financiers".

"Ce projet nous permet dès maintenant de préparer ce que seront les stratégies de croissance de Bourbon (...) au-delà de 2015", a-t-il dit. "Si vous avez une ceinture un peu lourde autour de la taille et qu'on vous demande de vous préparer à gagner le 100 mètres, c'est mieux de pouvoir poser un peu la ceinture."

Jacques de Chateauvieux a également souligné que la capacité de Bourbon à être reconnu comme "un locataire fiable" était aujourd'hui plus importante qu'il y a trois ans et que, dans l'environnement financier actuel, des investisseurs en quête de revenus réguliers s'intéresseraient à ses navires.

Il n'a pas précisé quel serait le niveau de dette du groupe en 2015, indiquant simplement que l'effet de la vente des navires serait "significatif" et que les cash flow libres du groupe seraient positifs sur 2013-2015.

A fin 2012, la dette nette de Bourbon atteignait 2,1 milliards d'euros, contre 2 milliards à fin 2011.

L'action Bourbon a bondi après ces annonces, gagnant 9,75% à 22,85 euros à 09h15, de loin la plus forte progression de l'indice SBF120, qui était en hausse de 0,29%.   Suite...

 
Le président du conseil d'administration de Bourbon, Jacques de Chateauvieux. Le spécialiste des services maritimes pour l'offshore pétrolier a publié mercredi des résultats 2012 en forte hausse et annoncé son intention de vendre pour 2,5 milliards de dollars de navires sur la période 2013-2014 afin de se désendetter et de préparer sa croissance au-delà de 2015. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults