Les Bourses européennes terminent globalement en baisse

lundi 4 mars 2013 18h16
 

PARIS (Reuters) - A l'exception de Paris et de Madrid, les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi, dans un contexte d'incertitudes liées aux coupes budgétaires aux Etats-Unis, à l'impasse politique en Italie et à l'annonce par la Chine de statistiques décevantes, mais elles ont toutes fini au-dessus de leurs plus bas du jour.

Soutenu par France Télécom, l'indice CAC 40 à Paris a surnagé avec un gain de 9,85 points ou 0,27% à 3.709,76 points. A Madrid, l'Ibex-35 a fait encore mieux en prenant 0,72%, aidé lui aussi par son opérateur télécoms historique. Le FTSE-100 londonien a en revanche cédé 0,52% et le Dax-30 à Francfort 0,21%, tandis que la Bourse de Milan signait la plus mauvaise performance des grandes places européennes avec un recul de 0,85%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300, en baisse une bonne partie de la séance, a fini sur un gain modeste de 0,06% et l'EuroStoxx50 a pris 0,12%.

Pour la première fois en sept mois, le sentiment en zone euro s'est dégradé en mars, en raison des craintes de voir le blocage politique en Italie rallumer la crise de la dette de la zone euro, selon les données de l'institut Sentix publiées lundi.

En Chine, l'activité dans les services a connu sa plus faible croissance en cinq mois au mois de février, selon la dernière enquête PMI. Aux Etats-Unis, 85 milliards de dollars de coupes budgétaires automatiques ont commencé à prendre effet ce week-end, ce qui risque de peser sur la croissance de la première économie mondiale.

Les réunions monétaires de la semaine au Japon, dans la zone euro et en Angleterre ont aussi incité à la prudence, en attendant la statistique américaine des créations d'emplois publiée vendredi.

Plus forte hausse du CAC et de l'EuroStoxx 50, France Télécom s'est adjugé 5,71% en réaction à un relèvement de la recommandation de Morgan Stanley, passé de "sous-pondérer" à "surpondérer" sur l'opérateur télécoms.

Thales (+4,69%), Suez Environnement (+3,30%), EADS (+2,44%) et GDF Suez (+1,76%) ont également aidé la Bourse de Paris à surperformer.

A Madrid, Telefonica (+2,97%) a bénéficié d'un relèvement de recommandation de JP Morgan, passé de "neutre" à "surpondérer" sur la valeur. Repsol (+2,49%) et Iberdrola (+1,87%) ont également figuré dans le Top-10 de l'EuroStoxx 50.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES