Fiat joue gros en misant sur un renouveau d'Alfa Romeo

lundi 4 mars 2013 15h37
 

par Jennifer Clark et Paul Lienert

GENEVE/DETROIT (Reuters) - Fiat a entamé un profond remaniement de sa filiale Alfa Romeo et compte tripler les ventes de sa marque de voitures de sport à 300.000 unités en 2016.

Le projet mis en oeuvre par Sergio Marchionne, administrateur délégué de Fiat, prévoit d'étendre au niveau mondial les ventes d'Alfa Romeo et d'emmener la marque vers le haut de gamme à l'aide de cinq nouveaux modèles, dont le premier, le coupé 4C, sera présenté mardi au salon de Genève.

Le remaniement d'Alfa Romeo, alors que les ventes d'automobiles en Europe sont à leur plus bas niveau depuis 17 ans, met en jeu l'avenir de l'ensemble du constructeur italien, confronté à un effondrement de son marché national.

D'autant que les nouveaux modèles Alfa seront construits en Italie, où les coûts de production sont bien plus élevés qu'aux Etats-Unis, en Asie ou en Europe de l'Est.

Le projet devrait coûter environ un milliard d'euros à Fiat et prévoit en premier lieu l'introduction de la 4C, destinée à concurrencer les modèles Cayman et Boxster de Porsche. Le prix de vente de la C4 sur le marché américain, où la marque est absente depuis 1995, est estimé entre 50.000 et 60.000 euros (entre 65.000 et 80.000 dollars).

Alfa lancera ensuite en 2015 son roadster Spider, développé en collaboration avec Mazda, estimé à moins de 23.000 euros, puis une nouvelle berline qui devrait partager un moteur fabriqué par Ferrari avec la nouvelle Ghibli de Maserati, autre filiale de Fiat.

La marque dévoilera la même année deux déclinaisons, en berline et break, du nouveau modèle Giulia. Enfin, en 2016, les automobiles Giulietta et MiTo, les deux seules actuellement en production chez Alfa, seront remodelées.

Sergio Marchionne compte sur cette stratégie pour accroître les ventes d'Alfa à 300.000 unités en 2016, contre 92.000 l'an dernier, les pires ventes enregistrées en plus de quarante ans par la marque rachetée par Fiat en 1986.   Suite...

 
Fiat a entamé un profond remaniement de sa filiale Alfa Romeo et compte tripler les ventes de sa marque de voitures de sport à 300.000 unités en 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen