Les Bourses européennes poursuivent leur baisse à la mi-séance

lundi 4 mars 2013 12h59
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivaient leur baisse à mi-séance lundi, dans un contexte d'incertitudes liées aux coupes budgétaires aux Etats-Unis, à l'impasse politique en Italie et à l'annonce par la Chine de statistiques décevantes et d'un contrôle accru sur l'immobilier.

Pour la première fois en sept mois, le sentiment en zone euro s'est dégradé en mars, en raison des craintes de voir le blocage politique en Italie rallumer la crise de la dette de la zone euro, selon les données de l'institut Sentix publiées lundi.

"Les raisons de ce recul est évident : ce sont les élections italiennes (...) Elles ont eu un impact négatif dans toute la zone euro", souligne Sentix dans un communiqué.

À Paris, le CAC 40 perd 0,08% (3,43 points) à 3.696,08 points vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,55% et à Londres, le FTSE baisse de 0,62%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,31%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse, en raison des craintes sur la santé de l'économie mondiale.

Dans ce climat d'incertitude, les valeurs minières, les plus liées à la reprise économique, enregistrent la plus forte baisse en Europe (-2,21%). Le secteur bancaire enregistre la deuxième plus forte baisse (-1,2%), plombé par les résultats décevants d'HSBC.

HSBC Holdings (-2,91%) a fait état lundi d'une baisse légèrement plus marquée que prévu de son bénéfice imposable 2012.

France Telecom poursuit sa hausse (+5,53%) enregistre la plus forte hausse de l'Eurofirst300, après que Morgan Stanley a relevé son conseil sur la valeur de "sous-pondérer" à "surpondérer".

Sur le marché des changes, l'euro poursuit sa baisse face au dollar, les mauvaises performances de l'économie européenne laissant entrevoir une possible baisse des taux de la Banque centrale européenne au cours des prochains mois.   Suite...

 
Les Bourses européennes poursuivaient leur baisse à mi-séance lundi, dans un contexte d'incertitudes liées aux coupes budgétaires aux Etats-Unis, à l'impasse politique en Italie et à l'annonce par la Chine de statistiques décevantes et d'un contrôle accru sur l'immobilier. À Paris, le CAC 40 perd 0,08% à 3.696,08 points vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,55% et à Londres, le FTSE baisse de 0,62%. /Photo prise le 4 mars 2013/REUTERS/Remote/Janine Eggert