HSBC publie un résultat 2012 moins bon que prévu

lundi 4 mars 2013 18h50
 

par Steve Slater

LONDRES (Reuters) - HSBC Holdings a fait état lundi d'une baisse légèrement plus marquée que prévu de son bénéfice imposable 2012, tout en annonçant une hausse de son dividende pour l'exercice qui vient de commencer en raison d'une croissance soutenue des activités à Hong Kong et ailleurs en Asie.

A la suite de ces annonces, le titre de la première banque européennes en termes de capitalisation boursière perdait vers 11h30 GMT 2,9% à 706,8 pence, pesant sur l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes, qui cédait 1,4%.

Sur les 12 mois qui viennent de s'écouler, l'action HSBC a toutefois progressé de près de 30% contre une hausse de 9% pour l'indice sectoriel.

HSBC a dit avoir dégagé sur l'ensemble de l'année passée un résultat imposable en baisse de 6%, à 20,6 milliards de dollars (15,8 milliards d'euros), alors que 28 analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne 22,7 milliards.

Le résultat a notamment été impacté par une perte de 5,2 milliards de dollars passée par la banque sur la valeur de sa propre dette.

Comme d'autres banques britanniques, HSBC a également passé des provisions sur des pratiques commerciales abusives en Grande-Bretagne.

L'établissement a ainsi passé 1,7 milliard de dollars de provisions pour rembourser des clients auxquels elle a vendu de manière indue des assurances contre les impayés, dans le cadre du dossier dit "PPI".

Ces assurances crédit, appelées PPI (payment protection insurance), censées permettre d'assurer le remboursement d'un crédit de revenus liée à la maladie, au décès ou à la perte d'un emploi, ont longtemps été vendues d'office aux clients avant que cette pratique soit interdite au Royaume-Uni.   Suite...

 
LES BÉNÉFICES D’HSBC EN BAISSE