IAG a subi une perte d'exploitation en 2012, affaibli par Iberia

jeudi 28 février 2013 12h38
 

LONDRES (Reuters) - International Airlines Group, groupe créé par la fusion de British Airways et Iberia, a subi une perte nette de 68 millions d'euros en 2012, en raison des mauvaises performances de la compagnie espagnole et d'une hausse des prix du carburant.

Un consensus réalisé d'analystes par Thomson Reuters projetait une perte atteignant 82 millions d'euros. IAG avait enregistré un bénéfice de 485 millions d'euros en 2011, un chiffre qu'il entend atteindre cette année.

A elle seule, la compagnie Iberia a subi une perte d'exploitation de 351 millions d'euros, alors que British Airways finit l'année avec un bénéfice d'exploitation de 347 millions d'euros. IAG a par ailleurs payé 6,1 milliards d'euros de kérosène, soit 20,4% de plus que l'an dernier.

En tenant compte des charges de restructuration, la perte d'Iberia s'est élevée à 613 millions d'euros.

Le groupe a répété qu'il comptait supprimer environ 3.800 emplois au sein de la compagnie espagnole pour assurer sa survie dans un contexte de concurrence accrue et de récession en Espagne.

IAG prévoit en outre de diminuer sa capacité de 15% en 2013, principalement chez Iberia, en se concentrant sur les trajets les plus rentables et en réduisant sa flotte de 15 appareils.

"Nous avons engagé un programme conséquent de transformation chez Iberia, et ces résultats mettent encore plus l'accent sur le fait que la compagnie doit s'adapter pour survivre", a déclaré Willie Walsh, directeur général d'IAG.

Rhys Jones, Julien Dury pour le service français

 
International Airlines Group, groupe créé par la fusion de British Airways et Iberia, a subi une perte nette de 68 millions d'euros en 2012 en raison des mauvaises performances de la compagnie espagnole et d'une hausse des prix du carburant. /Photo prise le 28 février 2013/REUTERS/Sergio Perez