Wall Street finit en hausse grâce à Ben Bernanke

mercredi 27 février 2013 22h14
 

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a gagné près de 1,5% mercredi, enchaînant ainsi une deuxième séance consécutive de hausse à la faveur à la fois des propos de Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale, vantant les mérites de l'assouplissement quantitatif, et d'indicateurs macro-économiques meilleurs que prévu.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a progressé de 1,26%, soit 175,24 points, à 14.075,37. Le S&P-500, plus large, a pris 19,05 points, soit 1,27%, à 1.515,99. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 32,61 points (+1,04%) à 3.162,26.

Réaffirmant mercredi devant la Chambre des représentant ce qu'il avait mardi devant le Sénat, Ben Bernanke a vigoureusement défendu la politique d'achats d'obligations de la Fed en assurant que ses avantages restaient nettement supérieurs à ses inconvénients.

Il a ainsi atténué les craintes suscitées par le compte rendu de la réunion de janvier du comité de politique monétaire de la banque centrale.

Publiées la semaine dernière, ces minutes ont largement contribué à interrompre une série de sept semaines consécutives de Wall Street.

Et, sous le coup des incertitudes politiques en Italie, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, avait très mal commencé la semaine, accusant lundi sa plus forte baisse quotidienne depuis début novembre, avec un recul de plus de 1,8%.

Mais, avec les gains de mardi et de mercredi, le S&P est repassé au-dessus de la barre de 1.500 points et est presque revenu en territoire positif depuis le début de la semaine.

"La Fed continue d'encourager la prise de risques sur les marchés (...)", a estimé Tom Mangan, un gérant de fonds chez James Investement Research.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS