Eiffage prévoit une nouvelle hausse de ses résultats en 2013

mercredi 27 février 2013 19h54
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Eiffage prévoit une nouvelle hausse de ses résultats en 2013 grâce à la poursuite de ses efforts en matière de réduction de coûts et de gains de productivité, qui lui ont permis de faire croître de 7,3% son résultat net l'an dernier.

Le quatrième groupe européen de BTP et de concessions, numéro trois français, a réalisé l'an dernier un bénéfice net, part du groupe, de 220 millions d'euros, en ligne avec le consensus ThomsonReuters I/B/E/S qui donnait 221,88 millions sur la base des estimations de 15 analystes.

Cette amélioration est imputable au redressement des marges opérationnelles dans les activités de travaux, engagé par le PDG Pierre Berger depuis son arrivée au sein du groupe en 2011. Le résultat opérationnel d'Eiffage a grimpé l'an dernier de 8,6% au niveau record de 1,199 milliard d'euros, donnant une marge opérationnelle de 8,5%, contre 8,0% en 2011.

Après plusieurs années de stagnation, le chiffre d'affaires d'Eiffage a renoué avec la croissance en 2011. En 2012, les ventes du groupe ont augmenté de 2,2% à 14,03 milliards d'euros, et Eiffage a dit viser pour 2013 une croissance de 1,2% à 14,20 milliards.

"(La politique sélective de prises d'affaires), conjuguée à la poursuite des efforts engagés dans la maîtrise des coûts et à la démarche d'amélioration de la productivité des chantiers, doit permettre au résultat opérationnel courant et au résultat net part du groupe de progresser à nouveau en 2013, et à la dette financière nette de continuer à se réduire", a déclaré Eiffage dans un communiqué.

"2013 se présente (de manière plutôt positive) en ce qui nous concerne, on n'a pas vu encore de chute brutale des commandes en provenance des collectivités", a ajouté Pierre Berger au cours d'une conférence avec les analystes.

"Ce n'est pas une preuve que ça ne va pas arriver, mais pour l'instant et à l'heure où je vous parle, ce n'est pas encore le cas."

POURSUITE DE LA SIMPLIFICATION DU GROUPE   Suite...

 
Pierre Berger, PDG d'Eiffage. Le groupe de BTP et de concessions a vu son résultat net progresser de 7,3% en 2012 grâce à une amélioration des marges opérationnelles dans son activité travaux, mais a proposé de maintenir son dividende au même niveau que l'exercice précédent. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer