Wall Street ouvre sur une note hésitante

mercredi 27 février 2013 15h48
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sans orientation mercredi, dans un marché qui attend de nouveaux éléments d'impulsion après les déclarations jugées positives du président de la Réserve fédérale la veille.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a débuté en légère baisse mais grignote 11,06 points ou 0,08% à 13.911,19 points après huit minutes d'échanges, tandis que le Standard & Poor's 500 progresse de 1,32 point (0,09%) à 1.498,26 points.

Le Nasdaq Composite prend également 0,09%, à 3.132,42 points.

Après la commission bancaire du Sénat mercredi, c'est au tour de la commission des services financiers de la Chambre des Représentants d'auditionner à 10h00 heure locale (15h00 GMT) Ben Bernanke, le patron de la Fed, mais les professionnels n'attendent rien de neuf de ce côté-là.

"Bien sûr Bernanke est sous les feux de l'actualité mais il devrait répéter ses déclarations d'hier", dit Peter Cardillo, économiste chez Rockwell Global Capital.

Mardi, Ben Bernanke a vigoureusement défendu la politique d'achats d'obligations de la Fed en assurant que ses avantages restaient nettement supérieurs à ses inconvénients, atténuant ainsi les craintes suscitées la semaine dernière par le compte-rendu de la réunion de janvier du comité de politique monétaire de la banque centrale.

Ses propos et une statistique favorable des ventes de maisons neuves, à leur meilleur niveau depuis quatre ans et demi, ont permis à Wall Street de rebondir après avoir subi lundi sa plus forte baisse depuis novembre.

Malgré ce rebond, le S&P-500 reste en-deçà du seuil des 1.500 points qui faisait office de soutien auparavant et s'apparente maintenant à un niveau de résistance que l'indice pourrait avoir du mal à franchir faute de nouveaux catalyseurs.

Publiée mercredi avant l'ouverture, la statistique des commandes de biens durables n'influe pas sur la tendance. Elles ont baissé globalement de 5,2% en janvier, une baisse plus forte que prévu, mais augmenté de 6,3% hors défense et hors transports, leur plus forte hausse depuis décembre 2011.

Sur le front des valeurs, Target recule de 3,5% après des résultats trimestriels décevants.

Angela Moon, Véronique Tison pour le service français

 
Wall Street a ouvert sans orientation mercredi, dans un marché qui attend de nouveaux éléments d'impulsion après les déclarations jugées positives du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke la veille. Le Dow Jones, qui avait débuté en légère baisse, grignote 0,08% après huit minutes d'échanges, tandis que le S&P-500 progresse de 0,09%, de même que le Nasdaq. /Photo d'archives/REUTERS/Chip East