Stabilité de la confiance des ménages en février

mercredi 27 février 2013 11h24
 

PARIS (Reuters) - La confiance des ménages est restée stable en France en février, se maintenant à un niveau inférieur à sa moyenne de longue période, a annoncé l'Insee mercredi.

L'indicateur synthétique ressort à 86 points, comme en janvier et en décembre, la moyenne longue étant calée à 100.

Quatorze économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice à 86, leurs estimations allant de 85 à 87.

L'opinion des ménages sur leur situation financière future progresse d'un point et leur opinion sur leur situation passée augmente de deux points, restant à des niveaux très inférieurs à leur moyenne de longue période.

L'opinion des ménages sur l'opportunité de faire des achats importants baisse d'un point et reste elle aussi largement sous sa moyenne de longue période.

Les ménages sont moins nombreux à estimer opportun d'épargner, le solde perdant cinq points, à 30, un niveau qui reste cependant très supérieur à la moyenne.

Les perspectives d'évolution du niveau de vie sont stables.

Les ménages sont plus nombreux à anticiper une augmentation du chômage, le solde progressant de trois points après une baisse de deux points en janvier. Il se situe à un niveau, équivalent à celui de septembre, qui est le plus haut atteint depuis juillet 2009, et est très largement au-dessus de sa moyenne de longue période.

Le nombre de demandeurs d'emploi en France métropolitaine a bondi en janvier à son plus haut niveau depuis juillet 1997, progressant pour la 21e mois consécutif, a annoncé mardi le ministère du Travail.

Jean-Baptiste Vey, édité par Jean-Michel Bélot

 
LA CONFIANCE DES MÉNAGES