AB InBev peu optimiste sur le début d'année aux USA et au Brésil

mercredi 27 février 2013 12h21
 

BRUXELLES (Reuters) - Anheuser-Busch InBev, le premier brasseur au monde, a prédit mercredi un début d'année difficile aux Etats-Unis et au Brésil après avoir enregistré un bénéfice en légère baisse au titre des trois derniers mois de 2012.

Le producteur de la Stella Artois ou encore de la Budweiser a prévenu que ses volumes aux Etats-Unis seraient affectés par la pression exercée sur le revenu disponible des ménages américains au premier trimestre et un hiver plus rude qu'en 2012.

Au Brésil, il s'attend à subir les conséquences d'un climat inhabituellement doux et d'un calendrier défavorable pour la période du carnaval. Sur l'ensemble de l'année, Anheuser-Busch InBev anticipe une croissance de ses ventes comprise entre 1% et 5% dans le pays.

Il est toutefois plus optimiste sur les perspectives en Chine où il attend un retour à une croissance solide des volumes cette année.

Anheuser-Busch InBev, qui souhaite prendre le contrôle total du mexicain Grupo Modelo, a dit anticiper une hausse des coûts d'environ 5% par hectolitre, contre 7,2% en 2012.

Les coûts liés à la distribution augmenteront également d'environ 5% en 2013, après une hausse de 8,9% en 2012.

Le brasseur belge a fait état d'un Ebitda (résultat avant impôts, intérêts, dépréciations et amortissements) en hausse de 9,9% à périmètre constant à 4,388 milliards de dollars au titre du dernier trimestre 2012, alors que le consensus anticipait 4,406 milliards.

AB InBev proposera un dividende de 1,70 euro par action.

Philip Blenkinsop, Constance de Cambiaire pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
Carlos Brito, directeur général d'Anheuser-Busch InBev. Le premier brasseur au monde prévoit un début d'année difficile aux Etats-Unis et au Brésil après avoir enregistré un bénéfice en légère baisse au titre des trois derniers mois de 2012. /Photo prise le 27 février 2013/REUTERS/François Lenoir