Holcim prévoit une hausse des résultats en 2013

mercredi 27 février 2013 10h00
 

ZURICH (Reuters) - Holcim a déclaré mercredi qu'il anticipait une hausse des ventes de ciment en 2013, tirées par la demande en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Asie, ce qui compenserait la faiblesse du marché européen, et publié une perte nette supérieure au consensus au quatrième trimestre.

Le numéro un mondial du ciment par la capitalisation boursière a accéléré son programme de réduction des coûts annoncé en mai et qui doit en principe permettre une hausse sensible de son bénéfice opérationnel en 2013.

Les cimentiers s'efforcent ces derniers temps de compenser leurs surcapacités dans un marché européen en berne par des cessions d'actifs non stratégiques et des mesures de réduction des coûts.

Holcim a ainsi dit mercredi qu'il souhaitait réduire sa capacité de production de ciment en Europe d'environ 10%.

Holcim a annoncé une perte nette de 161 millions de francs suisses (132 millions d'euros environ) au quatrième trimestre, en raison de charges de restructuration et de dépréciations d'un montant total de 638 millions de francs suisses.

Selon le consensus établi par Reuters, les analystes tablaient en moyenne sur une perte nette de 98,1 millions de francs (80,5 millions d'euros).

Holcim anticipe une hausse des ventes de ciment cette année mais il estime qu'il sera difficile d'atteindre le niveau des années précédentes dans les agrégats et le béton prémélangé.

Les concurrents d'Holcim comme Lafarge ou l'allemand HeidelbergCement, anticipent une hausse de la demande de ciment cette année, tirée par les marchés émergents et la reprise de la construction immobilière aux Etats-Unis.

Holcim a également annoncé qu'il verserait un dividende de 1,15 franc suisse par action, contre 1,00 l'année précédente.

L'action perd 0,28% à 71,70 francs en début de matinée.

Caroline Copley, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Holcim anticipe une hausse de ses ventes de ciments et une amélioration de son bénéfice opérationnel en 2013, après avoir fait état d'une perte plus lourde que prévu au quatrième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann