Ipsen en perte en 2012, vise une marge stable en 2013

mercredi 27 février 2013 07h39
 

PARIS (Reuters) - Ipsen a publié mercredi une perte au titre de son exercice 2012, due notamment à sa sortie de l'hémophilie et à une nouvelle organisation de ses activités de médecine générale en France, et a dit viser une marge quasiment stable en 2013.

Le laboratoire pharmaceutique a précisé dans un communiqué que sa marge opérationnelle récurrente ajustée devrait atteindre environ 16,0% de ses ventes cette année, contre 16,1% en 2012, avec "une réduction continue" de la rentabilité de la médecine générale en France.

Il vise également une croissance de ses ventes de médecine de spécialité comprise entre 6,0% et 8,0% et un recul du chiffre d'affaires de ses activités de médecine générale compris entre 8,0% et 6,0%.

Ipsen a enregistré au titre de 2012 une perte nette de 29 millions d'euros, contre un bénéfice de 0,9 million en 2011, un résultat opérationnel récurrent ajusté de 196 millions (-0,8%) et un chiffre d'affaires - déjà publié - de 1.219 millions (+5,1%).

Le groupe propose un dividende de 0,80 euro par action au titre de 2012, stable par rapport à celui versé au titre de 2011.

Ipsen et son partenaire américain Inspiration ont annoncé mercredi la vente des droits mondiaux d'un traitement contre l'hémophilie, l'IB1001, à la société Cangene Corporation, finalisant ainsi leur sortie de cette classe thérapeutique.

L'action Ipsen a clôturé mardi sur un cours de 25,53 euros, affichant un gain de 12% depuis le début de l'année, après un recul de 6% en 2012, pour une capitalisation boursière de 2,1 milliards.

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot