COR-Le blocage politique en Italie fait peur aux marchés

mardi 26 février 2013 19h09
 

Correction. Bien lire au 2e paragraphe qu'Intesa a perdu 9,07% et UniCredit 8,46%.

par Lisa Jucca et Francesca Landini

MILAN/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont chuté mardi dans la crainte de voir l'issue toujours incertaine des élections en Italie ouvrir un nouveau chapitre de la crise de la dette dans la zone euro.

La Bourse de Milan a terminé la journée sur une baisse de 4,89%, tirée par les valeurs bancaires comme Intesa Sanpaolo et UniCredit, qui ont abandonné respectivement 9,07% et 8,46%.

Les deux groupes sont d'importants détenteurs de dette publique italienne et leur chute a conduit la Consob, le gendarme des marchés dans la Péninsule, à interdire pour deux jours les ventes à découvert sur Intesa et sur la petite banque Carige.

Les autres marchés boursiers européens ont eux aussi passé la journée dans le rouge, avec des pertes de 2,67% en clôture pour l'indice CAC 40 à Paris, de 1,34% pour le FTSE 100 à Londres et de 2,27% pour le DAX à Francfort. La Bourse de Madrid a quant à elle perdu 3,2%.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 a pour sa part abandonné 3,06%, plombé par les secteurs financiers. L'indice bancaire a perdu 2,95% et celui de l'assurance 2,35%.

Les investisseurs redoutent de voir l'absence de majorité claire au Sénat italien déboucher sur des semaines de tractations politiques, voire sur de nouvelles élections dans le courant de l'année.

"Il s'agit du plus mauvais résultat imaginable du point de vue du marché", a résumé Alessandro Tentori, responsable des marchés de taux au niveau mondial chez Citigroup.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES