Wall Street ouvre en hausse, Barnes & Noble en vedette

lundi 25 février 2013 15h48
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse lundi, dans un marché toujours bien orienté mais prudent avant la double audition de Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale, mercredi et jeudi à la Chambre des Représentants et au Sénat.

L'indice Dow Jones gagne 48,45 points ou 0,35% à 14.049,02 points dans les premiers échanges et le Standard & Poor's 500, plus large, avance de 0,49% à 1.523,02.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, prend 0,73% à 2.757,26.

La nette hausse des Bourses européennes apporte aussi un soutien à Wall Street, où le S&P-500 a subi la semaine dernière sa première - modeste - perte hebdomadaire de l'année (-0,3%).

"On est près de plus hauts en cinq ans et cela motive une certaine prudence mais il reste de la marge pour progresser et tout retrait devrait être de peu d'importance", juge Robert Pavlki, chez Banyan Partners à New York.

Outre les auditions semestrielles de Ben Bernanke au Congrès, où il sera longuement questionné sur la politique monétaire, la semaine sera marquée par la publication, jeudi, de la première révision du produit intérieur brut du quatrième trimestre et par la reprise des négociations budgétaires entre l'exécutif et les républicains du Congrès.

Aux valeurs, le libraire Barnes & Noble bondit de 8,30%. Selon le Wall Street Journal, le président du groupe, Leonard Riggio, qui est aussi son principal actionnaire avec près de 30% du capital, est disposé à racheter ses 689 points de vente pour scinder cette activité des deux autres métiers du groupe, les liseuses électroniques et les librairies universitaires.

Aux technologiques, BlackBerry prend 3,71% dans l'espoir d'un lancement réussi de sa gamme BB10 en Inde, marché toujours resté fidèle au fabricant canadien de smartphones.

A la baisse, Dynavax Technologies plonge de 32% après un sérieux revers pour son vaccin contre l'hépatite B, son produit pour lequel les essais cliniques étaient les plus avancés : la Food and Drug Administration, l'autorité sanitaire américaine, a refusé de l'homologuer et demande des données complémentaires pour évaluer ses effets.

Dans le même secteur des biotechs, Affymax s'effondre de 85% après le retrait volontaire de son traitement contre l'anémie (Omontys) aux Etats-Unis en raison d'effets secondaires.

Ryan Vlastelica, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
Wall Street a ouvert en hausse lundi, dans un marché toujours bien orienté. Le Dow Jones gagne 0,35% dans les premiers échanges et le Standard & Poor's 500 avance de 0,49%. Le Nasdaq prend 0,73%. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Thayer