Wall Street finit en hausse,

vendredi 22 février 2013 22h42
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a clôturé en hausse vendredi, après deux séances de baisse d'affilée, soutenue par une série de résultats supérieurs aux attentes, notamment de Hewlett-Packard, et de récents propos de Ben Bernanke, rapportés vendredi, qui ont apaisé les craintes de voir la Fed réduire ses mesures de soutien à la croissance.

Début février, lors d'une réunion avec des investisseurs et traders obligataires, le président de la Réserve fédérale aurait minimisé le risque que la politique monétaire de la Fed ait provoqué des bulles sur certains actifs qui pourraient peser sur l'économie, selon une information de Bloomberg publiée vendredi.

La publication dans la journée d'un indice Ifo du climat des affaires en Allemagne affichant sa plus forte hausse depuis juillet 2010, a aussi soutenu la cote.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 119,95 points, soit 0,86%, à 14.000,57. Le S&P-500, plus large, a pris 13,18 points, soit 0,88%, à 1.515,60 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 30,33 points (+0,97%) à 3.161,82 points.

Malgré ce rebond de fin de semaine, l'indice S&P 500 accuse une perte de 0,3% sur l'ensemble de la semaine, sa première baisse hebdomadaire depuis le début de l'année.

Le Dow a pris 0,1% et le Nasdaq a perdu 0,9% sur la semaine.

Ce recul hebdomadaire du S&P fait suite au compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine, qui a laissé entendre que celle-ci pourrait devoir ralentir le rythme de ses rachats d'actifs, voire les interrompre, avant d'avoir atteint ses objectifs en matière d'emploi.

"Le marché est dopé par les mesures de soutien de la Fed et est marqué par des sorties de fonds dès qu'elles sont menacées, mais cette fois, (le marché d'actions) repart à la hausse et reste nettement plus attractif que les autres classes d'actifs", dit Rex Macey, de Wilmington Trust à Atlanta, en Géorgie.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE WALL STREET