Tokyo confirme une fuite de peinture sur le Boeing 787

vendredi 22 février 2013 08h52
 

(Reuters) - Le ministère japonais des Transports a confirmé vendredi qu'une anomalie dans le système de contrôle d'une valve de réservoir était à l'origine d'une fuite de kérosène observée le mois dernier à bord d'un Boeing 787 Dreamliner.

Le ministère avait ouvert une enquête après deux fuites de kérosène détectées le 9 janvier à l'aéroport de Boston sur un Dreamliner de Japan Airlines quelques jours après l'immobilisation de la totalité de la flotte des 787 en service dans le monde en raison de problèmes avec leurs batteries lithium-ion.

Jeudi, le journal Nikkei, citant des sources proches du dossier, avait révélé le premier que des experts avaient repéré une déficience dans la manière dont une peinture isolante avait été appliquée au mécanisme qui ouvre et ferme la valve.

Le ministère des Transports examine avec la direction de l'aviation civile américaine (FAA) et Boeing des moyens de remédier au problème, ajoutait le journal.

Par ailleurs, la compagnie américaine United Continental a annoncé jeudi qu'elle clouerait au sol ses Dreamliner jusqu'au 5 juin, à l'exception de sa desserte entre Denver et Tokyo-Narita qui devrait initialement ouvrir le 31 mars et a été repoussée au 12 mai.

United est la seule compagnie américaine à utiliser à l'heure actuelle des 787, dont elle possède sept exemplaires.

James Topham; Wilfrid Exbrayat et Jean-Loup Fiévet pour le service français

 
Le ministère japonais des Transports confirme vendredi qu'une anomalie dans le système de contrôle d'une valve de réservoir est à l'origine d'une fuite de kérosène observée le mois dernier à bord d'un Boeing 787 Dreamliner. Jeudi, le journal Nikkei, avait révélé que des experts avaient repéré une déficience dans la manière dont une peinture isolante avait été appliquée au mécanisme qui ouvre et ferme la valve. /Photo prise le 17 décembre 2012/REUTERS/Heinz-Peter Bader