Galeries Lafayette veut racheter Le Printemps avec les Qataris

jeudi 21 février 2013 21h40
 

PARIS (Reuters) - Le groupe Galeries Lafayette a fait une offre de rachat de 1,8 milliard d'euros sur Le Printemps qui n'a pas été retenue et veut proposer aux investisseurs qataris de "racheter ensemble" la chaîne de magasins, révèle le président du directoire du groupe dans une interview au Figaro publiée vendredi.

Le fonds immobilier Rreef, filiale de Deutsche Bank, a formellement enclenché mercredi sa sortie des magasins du Printemps en ouvrant des négociations exclusives avec le groupe financier italien Borletti associé à des investisseurs qataris.

Cédé par le groupe PPR en 2006 pour 1,1 milliard d'euros, le groupe Le Printemps, qui possède 16 grands magasins en France, est depuis détenu à 70% par Rreef et à 30% par Borletti.

"Nous avons offert 1,8 milliards d'euros pour Le Printemps", déclare Philippe Houzé, qui s'"étonne" que son offre n'ait pas été retenue "alors qu'elle semblait la mieux disante".

"Je regrette ce choix, qui privilégie une opération financière, alors que nous proposons un projet industriel", ajoute-t-il, précisant que, selon lui, le projet de Maurice Borletti vise "simplement à faire financer son acquisition, dont il n'a pas les moyens, par le Qatar".

Borletti a en effet réaffirmé son souhait de se maintenir au capital du Printemps.

Si les modalités précises de l'opération restent floues, des sources françaises ont indiqué que le groupe Borletti, très attaché à l'enseigne, souhaitait s'entourer de partenaires financiers en mesure de reprendre les parts de Rreef.

Le groupe Galeries Lafayette, qui, de son côté, a sondé l'Autorité de la concurrence pour s'assurer qu'un éventuel rachat ne soulèverait pas de problèmes de concurrence, "va prendre contact avec les Qataris pour leur proposer de racheter ensemble le Printemps", apprend-on également dans l'interview.

Selon les informations du Figaro, Philippe Houzé envisagerait de séparer Le Printemps en deux sociétés. La première, qui regrouperait les actifs immobiliers de la chaîne de grands magasins serait reprise par les investisseurs qataris pour un milliard d'euros, tandis que les Galeries Lafayette rachèteraient de leur côté la société d'exploitation pour 800 millions d'euros.

Le patron des Galeries Lafayette souligne que les pouvoirs publics regardent cette proposition "avec intérêt".

Catherine Monin, édité par Wilfrid Exbrayat

 
Le groupe Galeries Lafayette a fait une offre de rachat de 1,8 milliard d'euros sur Le Printemps qui n'a pas été retenue et veut proposer aux investisseurs qataris de "racheter ensemble" la chaîne de magasins, révèle le président du directoire du groupe dans une interview au Figaro publiée vendredi. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau