Les résultats 2012 de Casino dopés par l'international

jeudi 21 février 2013 14h41
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Casino s'est dit jeudi confiant dans une nouvelle progression de ses résultats en 2013, après un exercice 2012 une nouvelle fois sauvé par ses performances dans les pays émergents.

Le distributeur stéphanois a vu son résultat opérationnel 2012 grimper de 29,3% à 2,002 milliards d'euros, un chiffre légèrement supérieur aux anticipations des analystes, et sa marge progresser de 26 points de base à 4,8%.

Plombé par une conjoncture morose et une contre-performance de ses hypermarchés en France, le résultat opérationnel a reculé de 8,6% à 685 millions d'euros dans l'Hexagone, mais cette baisse a été plus que compensée par l'international, dont le résultat a bondi de 65% à 1,32 milliard avec la consolidation de 100% de la filiale brésilienne GPA.

A périmètre constant, la croissance du résultat des filiales internationales ressort à 14%.

Casino, qui a sensiblement renforcé son profil de croissance avec la consolidation du numéro un brésilien de la distribution alimentaire, réalise 60% de ses ventes à l'étranger. Le Brésil, la Colombie, la Thaïlande et le Viêtnam pèsent maintenant pour 66% de ses performances opérationnelles.

Le groupe, propriétaire de Franprix, Leader Price, Géant Casino, Cdiscount et Monoprix, avait publié le mois dernier un chiffre d'affaires annuel en croissance de 22% (+4% à données comparables) à 41,9 milliards d'euros, marqué par une chute des ventes de ses hypermarchés en France au quatrième trimestre.

En France, la marge opérationnelle courante recule à 3,7%, mais sa baisse (28 points de base) a été limitée par la relative résistance des formats de proximité. Le groupe profite aussi des solides performances de Monoprix, qui a dégagé une marge de 6,1%, et dont il s'apprête à racheter les 50% jusqu'ici détenus par les Galeries Lafayette pour 1,2 milliard d'euros.

A l'inverse, la marge opérationnelle courante a progressé de 50 points à 5,6% à l'international.   Suite...

 
Jean-Charles Naouri, PDG de Casino. Le distributeur stéphanois affiche une forte progression de ses résultats annuels. La contribution des pays émergents a une nouvelle fois permis de largement compenser le recul de sa performance en France, et le groupe s'est dit confiant dans la progression de ses résultats en 2013. /Photo prise le 21 février 2013/REUTERS/Philippe Wojazer