Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

jeudi 21 février 2013 08h18
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, attendue en baisse à l'ouverture, sur fond de craintes d'un ralentissement plus rapide que prévu des achats d'obligations de la Réserve fédérale et de rumeurs de marché évoquant la liquidation d'importantes positions prises par un "hedge fund" sur le marché des matières premières.

* AXA a annoncé jeudi un résultat net en repli de 4% à 4,15 milliards d'euros en 2012, les activités du groupe en Asie ayant permis de compenser la stagnation, voire le repli dans certains pays européens, de ses revenus.

* EADS - Le président exécutif du groupe européen d'aéronautique et d'espace Tom Enders n'a pas abandonné l'idée de combiner EADS et BAE Systems mais les obstacles importants à un tel projet pourraient le dissuader de réaliser une nouvelle tentative de rapprochement, selon le Financial Times citant des sources proches du dossier.

EADS et BAE Systems avaient dû annoncer en octobre dernier la fin de leurs discussions de fusion, montrant l'Allemagne du doigt après l'échec d'âpres tractations diplomatiques entre Paris, Berlin et Londres sur leurs prérogatives.

* TECHNIP vise une nouvelle croissance de ses ventes et de ses résultats en 2013, après un exercice 2012 solide, annonçant ainsi des perspectives nettement meilleures que celles de l'italien Saipem, qui a lancé fin janvier un avertissement sur ses marges.

* SCHNEIDER ELECTRIC a dit s'attendre en 2013 à une nouvelle année de relative stabilité de sa marge, comme en 2012 où le groupe est parvenu à compenser la baisse des volumes par ses hausses de prix et des gains de productivité.

* CASINO va proposer le versement d'un dividende de 3,0 euros par action au titre de 2012 après avoir fait état d'un résultat opérationnel courant en progression de 29,3%.

* SAFRAN prévoit une nouvelle amélioration de ses résultats en 2013, portée par les livraisons de moteurs sur des avions neufs et la croissance de son activité de services pour moteurs civils.

L'équipementier français est également intéressé par le rachat de l'activité de propulsion spatiale de l'équipementier italien Avio, concernant principalement la fusée Ariane.   Suite...

 
Dexia, qui accuse une deuxième perte annuelle consécutive imputable à des pertes subies sur des cessions et à une hausse de ses coûts de financement, à suivre jeudi à la Bourse de Paris. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults