Stabilité du climat des affaires en février, recul des services

mercredi 20 février 2013 11h13
 

PARIS (Reuters) - L'indicateur du climat général des affaires en France est resté stable en février, à 87 points, l'indicateur pour l'industrie remontant en revanche de trois points à 90 et celui des services chutant de quatre points à 86, a annoncé mercredi l'Insee dans son enquête mensuelle de conjoncture.

Pour l'industrie, 18 économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice à 87, leurs estimations allant de 85 à 88.

Ces indicateurs, qui sont calculés d'après une enquête menée auprès des chefs d'entreprise, restent nettement en dessous du seuil de 100 qui correspond à leur moyenne de longue période. L'indicateur du climat général est inférieur à 100 depuis septembre 2011.

Les entrepreneurs de l'industrie manufacturière restent pessimistes quant à leur activité passée, relève l'Insee dans un communiqué.

En revanche, leurs perspectives personnelles de production dans les trois prochains mois s'améliorent, même si le solde correspondant reste inférieur à son niveau moyen.

Les carnets de commandes étrangers se sont nettement regarnis mais les carnets de commandes globaux sont considérés quasi stables. Ils restent, les uns comme les autres, jugés très peu fournis.

Les perspectives générales de production, qui représentent l'opinion des industriels sur l'activité de l'industrie dans son ensemble, sont quasi stables par rapport au mois précédent et demeurent à un très bas niveau.

Enfin, les stocks de produits finis sont en légère progression mais leur niveau est encore jugé inférieur à la moyenne de longue période.

L'indicateur des services recule de quatre points à 86, celui du commerce de détail gagne un point à 88 tandis que celui du bâtiment en perd un à 93.

L'Insee souligne que l'indicateur de retournement calculé au niveau France reste "en zone défavorable".

Marc Joanny

 
LE CLIMAT DES AFFAIRES DANS L'INDUSTRIE