Danone va supprimer 900 emplois pour s'adapter en Europe

mardi 19 février 2013 17h41
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Danone a pu compter l'an dernier sur son implantation dans les pays émergents mais la dégradation de ses performances en Europe conduiront à la suppression de 900 emplois d'ici fin 2014.

Danone se donne ainsi deux ans pour simplifier son processus de gestion dans 26 pays européens en privilégiant les départs volontaires et la mobilité interne dans ses services administratifs et d'encadrement, tout en préservant tous ses sites industriels, a expliqué Franck Riboud, le président de Danone.

Au total, 2013 sera une année de transition où les pays émergents, qui ont représenté 60% du chiffre d'affaires du groupe l'an dernier, continueront à croître tandis que l'Europe sera relancée et rénovée, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

"On va redresser l'Europe d'abord en augmentant les volumes, puis le mix et la marge suivra. Il n'est pas question d'abandonner l'Europe", a insisté le PDG.

L'exercice en cours devrait permettre de reconstruire une croissance forte, durable et rentable pour 2014", a de son côté affirmé Pierre-André Térisse, directeur financier.

L'activiste Nelson Pelz, qui détient un pour cent environ du capital de Danone depuis novembre, n'a pas voulu commenter ce plan de restructuration.

Franck Riboud s'est lui aussi refusé à parler de cet actionnaire qui dès son entrée au capital de Danone avait appelé à des réductions de coûts plus drastiques.

"Donnez-nous du temps, on fait notre boulot, on est des industriels et que des industriels", a-t-il dit en guise de message à ses actionnaires.   Suite...

 
LES CHIFFRES DE DANONE