Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à la mi-séance

mardi 19 février 2013 13h31
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 1,01% à 3.704,01 points vers midi, soutenu par la publication d'un indice ZEW du sentiment des investisseurs et analystes allemands en janvier au plus haut depuis avril 2010.

* DANONE, plus gros volume de la cote (1,2 fois son volume quotidien moyen des trois derniers mois), est largement en tête des hausses du CAC 40. Le groupe, qui supprimera 900 emplois en Europe d'ici fin 2014, vise une croissance organique d'au moins 5% cette année et a publié des résultats 2012 meilleurs qu'attendu, portés par son développement dans les pays émergents.

* SANOFI (+1,18%) a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine avait accepté d'examiner sa demande d'approbation du Lixisénatide, produit utilisé pour le traitement des adultes atteints de diabète de type 2.

* Plusieurs valeurs CYCLIQUES en baisse lundi se reprennent, profitant de l'ambiance favorable créée par l'indice ZEW ressorti plus fort que prévu.

MICHELIN, qui avait perdu plus de 9% au cours des cinq dernières séances, gagne 2,5%.

CAPGEMINI gagne 1,89%. Société générale a réitéré son conseil d'achat avec un objectif de cours porté de 38 à 41 euros, jugeant que la valeur est un bon "pari cyclique".

SOLVAY, qui a perdu plus de 8% au cours des trois dernières séances, gagne 2,39%. HSBC a relevé son objectif de cours de 115 à 123 euros, reste neutre.

* TECHNICOLOR (+3,92% à 2,65 euros) signe la plus forte hausse du SBF 120 dans des volumes étoffés, au plus haut depuis septembre 2011, des anticipations de bons résultats annuels vendredi de la part du groupe de services pour le cinéma et la télévision permettant à la valeur de franchir une résistance technique majeure, à 2,64 euros.

* SEB (+3,45% à 62,06 euros), comme Technicolor, est dans une configuration graphique haussière après avoir franchi des seuils de résistance de 60,54 euros.   Suite...

 
Le CAC40 progressait de 1,01% à 3.704,01 points vers midi alors que Natixis, plus forte baisse du SBF 120, perdait 1,78% au lendemain d'une envolée de plus de 22% consécutive à l'annonce d'une réorganisation des liens capitalistiques avec sa maison mère, BPCE - réorganisation qui prévoit le versement d'un dividende exceptionnel de 0,65 euro. /Phoot d'archives/REUTERS/Charles Platiau