Le déficit courant 2012 de la Grèce au plus bas depuis 1999

mardi 19 février 2013 11h53
 

ATHÈNES (Reuters) - Le déficit des comptes courants de la Grèce a été ramené l'an dernier à son plus bas niveau depuis l'entrée du pays dans la zone euro, reflétant la mise en place progressive par Athènes des mesures d'austérité drastique qui lui ont été imposées.

Ce déficit a été réduit de 73% à 5,58 milliards d'euros, résultat d'une baisse des importations et des charges d'intérêt à la suite de la réduction de la dette souveraine du pays, a annoncé mardi la Banque de Grèce.

Le déficit courant a été ramené à 2,9% du produit intérieur brut (PIB), contre 9,9% en 2011 et à son niveau le plus faible depuis au moins 1999, selon les données disponibles.

Les importations, hors produits pétroliers, ont chuté de 12% à 41,6 milliards d'euros, selon les statistiques de la banque centrale. Les exportations de biens, hors carburants traités dans les deux raffineries du pays, ont augmenté de 3,8% sur la même période, à 13,85 milliards d'euros.

La charge d'intérêts sur la dette souveraine de la Grèce a chuté après une décote de 75% imposée aux créanciers privés en mars. Le solde de ce compte a baissé de 75% à 2,16 milliards.

Les revenus du tourisme, principale source de revenus du pays, ont accusé une baisse de 4,6% à 10,2 milliards d'euros.

Harry Papachristou, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
Le déficit des comptes courants de la Grèce a été ramené l'an dernier à son plus bas niveau depuis l'entrée du pays dans la zone euro. Ce déficit a été réduit de 73% à 5,58 milliards d'euros, résultat d'une baisse des importations et des charges d'intérêt à la suite de la réduction de la dette souveraine du pays. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Rossignol