Berlin veut un accord commercial global entre UE et USA

dimanche 17 février 2013 17h02
 

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand de l'Economie, Philipp Rösler, souhaite que l'Union européenne et les Etats-Unis parviennent à un accord de libre-échange global, à la différence de certains pays européens qui préfèreraient en exclure certains domaines, notamment l'agriculture, a-t-il déclaré au magazine Der Spiegel.

L'UE et Washington prévoient d'ouvrir d'ici le mois de juin les négociations en vue de créer un vaste espace de libre-échange transatlantique, l'un des projets les plus ambitieux lancés dans le domaine du commerce international depuis la création de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995.

Mais certains pays européens, comme la France, s'inquiètent déjà de l'impact potentiel d'un tel accord pour leur agriculture et d'un éventuel appel d'air à l'entrée des organismes génétiquement modifiés (OGM) sur le sol européen.

"Nous nous efforçons de parvenir à une avancée majeure et nous ne cherchons pas seulement un consensus a minima", a dit Philipp Rösler au Spiegel. "Il serait dommage d'imposer des restrictions préalables au contenu des discussions et d'exclure certains secteurs."

Il s'appuie entre autres sur une étude de l'institut Ifo concluant que les avantages d'un tel accord global seraient supérieurs à ceux d'un accord partiel.

Selon cette étude, réalisée à la demande du ministère de l'Economie, le produit intérieur brut (PIB) par habitant augmenterait de 0,1% dans l'Union européenne et de 0,2% aux Etats-Unis si un accord commercial se limitait à abolir les barrières douanières. Mais le gain potentiel serait supérieur si l'accord était élargi aux normes techniques, aux normes de sécurité et aux règles de concurrence.

Les droits de douanes entre les deux parties étant déjà relativement faibles, de l'ordre de 4% en moyenne, les pourparlers devraient surtout porter sur l'harmonisation des normes et la régulation.

Les deux parties espèrent pouvoir aboutir à un accord fin 2014, ce qui implique un délai relativement court au regard du rythme habituel des discussions commerciales internationales.

Erik Kirschbaum, Marc Angrand pour le service français

 
Répétition: coquille dans le titre de la photo. / Le ministre allemand de l'Economie, Philipp Rösler, souhaite que l'Union européenne et les Etats-Unis parviennent à un accord de libre-échange global, à la différence de certains pays européens qui préfèreraient en exclure certains domaines, notamment l'agriculture, a-t-il déclaré au magazine Der Spiegel. /Photo prise le 17 janvier 2013/REUTERS/Thomas Peter