Le secteur du tourisme en France résiste mieux que d'autres

samedi 16 février 2013 19h35
 

PARIS (Reuters) - Les recettes du tourisme en France, secteur qui "résiste mieux que d'autres à la crise" sans toutefois être à l'abri, avoisinent les 77 milliards d'euros en 2012, selon les chiffres provisoires avancés samedi par la ministre de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme.

"Globalement, le total des recettes avoisine 77 milliards d'euros mais attention, c'est un chiffre provisoire", indique Sylvia Pinel dans un entretien publié sur le site des Echos. "Les statistiques ne sont pas encore consolidées pour le dernier trimestre qui peut être porteur."

Les premiers retours sur les vacances de Noël sont favorables, avec des taux d'occupation compris entre 80 % et 100%, et la France est redevenue la première destination mondiale pour le ski en 2012, fait valoir la ministre.

En 2012, la fréquentation touristique a subi une légère baisse pour les Français, notamment en raison de la "conjoncture et d'une météo pas forcément clémente", mais elle a été contrebalancée par une progression de la fréquentation de la clientèle étrangère, relève Sylvia Pinel.

Parmi les mesures envisagées par le gouvernement pour promouvoir la destination France, où le tourisme représente plus de 7% du PIB et deux millions d'emplois, la ministre propose de mettre en place des "contrats de destinations".

Ces contrats, dont les premiers seront signés d'ici cet été, visent à fédérer les opérateurs et les collectivités locales d'un même territoire sur un thème précis, comme la culture, le patrimoine, le thermo-ludisme ou l'oenotourisme.

A terme, des contrats de destination européens avec plusieurs sites à visiter pourraient également être mis en place, poursuit Sylvia Pinel qui souhaite instaurer une "marque Europe" et tourner la page d'une concurrence entre pays européens en matière de tourisme.

Marine Pennetier, édité par Pascal Liétout

 
Les recettes du tourisme en France, secteur qui "résiste mieux que d'autres à la crise" sans toutefois être à l'abri, avoisinent les 77 milliards d'euros en 2012, selon les chiffres provisoires du ministère de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme. Les premiers retours sur les vacances de Noël sont favorables, avec des taux d'occupation compris entre 80 % et 100%, et la France est redevenue la première destination mondiale pour le ski en 2012. /Photo d'archives/REUTERS/Stoyan Nenov