Le contrat d'hélicoptères en Inde pas annulé, dit Finmeccanica

samedi 16 février 2013 12h47
 

LONDRES (Reuters) - Le groupe italien de défense et d'aéronautique Finmeccanica a démenti samedi l'annulation par l'Inde d'un contrat de 750 millions de dollars (560 millions d'euros) portant sur la livraison de 12 hélicoptères.

La filiale d'AgustaWestland a précisé que New Delhi lui avait donné une semaine pour apporter des "clarifications" sur les conditions d'obtention du contrat, soupçonné d'avoir été entâché de corruption.

"Le ministère de la Défense n'a pas annulé le contrat mais nous a notifié qu'il souhaitait obtenir des informations dans les sept jours", lit-on dans un communiqué d'AgustaWestland, qui dit "préparer sa réponse".

Le ministère indien de la Défense a annoncé vendredi avoir ouvert une procédure visant à annuler le contrat après l'arrestation de Giuseppe Orsi, président et administrateur délégué démissionnaire de Finmeccanica, soupçonné d'avoir versé des pots-de-vin.

Tangi Salaün pour le service français

 
Le siège de Finmeccanica, à Rome. Le groupe italien de défense et d'aéronautique a démenti samedi l'annulation par l'Inde d'un contrat de 750 millions de dollars (560 millions d'euros) portant sur la livraison de 12 hélicoptères. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi