Le G20 ne sera pas aussi explicite que le G7

vendredi 15 février 2013 17h21
 

MOSCOU (Reuters) - Le projet de communiqué de la réunion du G20 à Moscou ne reprend pas les termes du dernier communiqué du G7 soulignant que les politiques budgétaires et monétaires ne doivent servir que des objectifs nationaux, a déclaré vendredi un délégué du Groupe.

Le texte devrait se contenter de répéter le discours antérieur du G20 sur la nécessité d'éviter une volatilité excessive des marchés de change et de ne pas s'engager dans des dévaluations compétitives, a dit ce délégué.

Les ministres des Finances et banquiers centraux du G20 réunis vendredi et samedi dans la capitale russe ont l'intention de réaffirmer leur engagement à élaborer des politiques budgétaires à moyen terme crédibles mais ils devraient aussi admettre la nécessité pour certains pays de prendre en compte les contraintes économiques à court terme, a-t-il expliqué.

"Tout le monde y a souscrit", a-t-il dit.

Les principaux passages du projet de communiqué, rédigés au terme de plusieurs heures de discussions vendredi, ne mentionnent pas directement des objectifs budgétaires, une omission à relier aux pressions exercées en ce sens par les Etats-Unis.

Ils ne reprennent pas non plus les termes employés mardi dans le communiqué du G7 sur l'engagement des Etats membres à ne pas établir de "cibles" en matière de taux de change.

Le communiqué publié par le Groupe des Sept (Etats-Unis, Japon, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie et Canada), censé affirmer une position commune, a en fait ajouté aux troubles sur les marchés des changes, certains responsables se démarquant, sous couvert de l'anonymat, des positions qu'il exposait.

VIVES DISCUSSIONS SUR LES DÉFICITS

Le Japon, critiqué ces derniers mois pour sa politique budgétaire et monétaire ultra-accommodante, qui a eu pour effet une baisse de près de 20% du yen depuis novembre, a pour sa part jugé que le communiqué du G7 validait ses choix.   Suite...

 
Mario Draghi, le président de la BCE, à Moscou. Le projet de communiqué de la réunion du G20 à Moscou ne reprend pas les termes du dernier communiqué du G7 soulignant que les politiques budgétaires et monétaires ne doivent servir que des objectifs nationaux, selon un délégué du Groupe. /Photo prise le 15 février 2013/REUTERS/Grigory Dukor