Profit en recul et dividende relevé pour Anglo American

vendredi 15 février 2013 12h33
 

LONDRES (Reuters) - Le groupe minier Anglo American a publié vendredi un bénéfice d'exploitation annuel réduit de près de moitié et un résultat net négatif, conséquence de la dégradation des performances de ses principales divisions et de lourdes charges de dépréciation.

Comme attendu, le bénéfice d'exploitation a chuté de 44% à 6,2 milliards de dollars (4,6 milliards d'euros) et le bénéfice courant de plus de 50%.

Pour tenter d'atténuer l'impact de ces résultats, Anglo American a relevé son dividende de 15%, un geste salué par une hausse de près de 2% à la Bourse de Londres en matinée.

En intégrant les charges de dépréciation du projet brésilien de minerai de fer de Minas Rio et des activités de platine, d'un montant de 4,6 milliards de dollars au total, la perte attribuable aux actionnaires ressort à 1,5 milliard de dollars.

Le projet Minas Rio a vu ses coûts de développement plus que tripler en raison de retards et de difficultés dans l'obtention des permis d'exploitation. Cette déconvenue est l'une des principales raisons du départ de la directrice générale, Cynthia Carroll, qui quittera ses fonctions fin mars.

Cette dernière a cependant assuré vendredi n'avoir aucun regret.

"Nous ne nous sommes pas lancés dans une grosse acquisition, nous n'avons pas courtisé une grande entreprise. Nous n'avons pas tenté puis raté des acquisitions, comme certains de nos concurrents. Ce que nous avons fait, et c'est le mandat que j'avais reçu à mon arrivée, c'est de nous attaquer au minerai de fer", a-t-elle dit à la presse.

"Minas Rio est un gisement qui a été multiplié par quatre depuis que nous y sommes entrés et il va encore grossir. La qualité de ce gisement est phénoménale."

Le groupe a annoncé qu'il passerait dans ses comptes de charges de dépréciation liées à Minas Rio et à ses activités de platine.

Celles-ci ont notamment souffert des mouvements de grève à répétition en Afrique du Sud ces derniers mois: la filiale locale Anglo American Platinum a subi sa première perte annuelle en 2012.

Clara Ferreira-Marques, Marc Angrand pour le service français

 
Le groupe minier Anglo American a publié vendredi un bénéfice d'exploitation annuel réduit de près de moitié et un résultat net négatif, conséquence de la dégradation des performances de ses principales divisions et de lourdes charges de dépréciation. /Photo d'archives//REUTERS/Victor Ruiz Caballero