Les Bourses européennes peu changées à l'ouverture

vendredi 15 février 2013 10h04
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert sur une note stable ou en léger recul vendredi, après la baisse généralisée des marchés la veille face à la récession en Europe, tandis que le yen poursuit son rebond en attendant les déclarations du G20.

La tendance sur les marchés d'actions est également guidée ce matin par quelques résultats de grands noms de la cote, comme PPR et Commerzbank (voir et ), avant une nouvelle série d'indicateurs économiques en Europe et aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 est stable dans les premiers échanges (-0,06% à 3.668,28 points vers 9h35). À Francfort, le Dax perd 0,33% et à Londres, le FTSE cède 0,1%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,22%.

"Les intervenants attendent la réunion du G20", souligne Jonathan Sudaria, trader chez Capital Spreads dans une note à ses clients. "Les nations qui souffrent des dévaluations compétitives commencent à perdre patience parce que leurs économies souffrent et les traders seront à l'affût des velléités de représailles."

PPR s'adjuge 5,7%, plus forte hausse du CAC 40. Le groupe a publié des résultats annuels en forte hausse, une nouvelle fois portés par ses marques de luxe venues compenser la contre-performance de sa filiale Puma, qui perd 1% à Francfort.

Dans le secteur bancaire, Commerzbank perd 1,7% après avoir annoncé qu'elle compte augmenter légèrement ses provisions pour créances douteuses cette année, compte tenu de la détérioration de la conjoncture économique.

Peugeot cède 1% après l'abaissement de sa note de crédit par Standard & Poor's et la mise sous revue de la note de Moody's.

Le marché des changes reste nerveux en attendant les déclarations du G20 où il devrait être question de la récente baisse du yen. Des informations de presse selon lesquelles un ancien ministre des Finances, connu pour ses positions conservatrices, Toshiro Muto, est le candidat favori à la présidence de la Banque du Japon, favorise aussi un rebond du yen. Le yen se traite autour de 92,45 pour un dollar après un plus bas de 94,42 touché le 11 février.

L'euro reste sous pression après les mauvais chiffres sur la croissance en Europe jeudi. La devise européenne se traite autour de 1,3338 dollar après le pic de 13 mois, à 1,3711 dollar, atteint au début du mois. Son prochain niveau de soutien technique se situe à 1,3310 dollar.

Les cours du pétrole se replient légèrement, le contrat avril sur le Brent étant repassé sous la barre des 118 dollars le baril, toujours affecté par les statistiques décevantes sur l'économie européenne et malgré la montée de tensions au Moyen-Orient. Les cours du pétrole s'apprêtent à enregistrer leur première perte hebdomadaire en cinq semaines.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Nicolas Delame

 
Les Bourses européennes ont ouvert sur une note stable ou en léger recul vendredi, après la baisse généralisée des marchés la veille face à la récession en Europe, tandis que le yen poursuit son rebond en attendant les déclarations du G20. /Photo d'archives/REUTERS