Le luxe dope les résultats 2012 de PPR

vendredi 15 février 2013 14h35
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - PPR, en passe d'achever son recentrage, a annoncé vendredi des résultats annuels en forte hausse, une nouvelle fois portés par ses marques de luxe venues compenser la contre-performance de sa filiale Puma.

Le pôle luxe (Gucci, Bottega Veneta ou Saint Laurent Paris), qui pèse maintenant pour 60% des ventes et pour 90% de la rentabilité opérationnelle du groupe grâce à la sortie de la Fnac de ses comptes, a signé une des meilleures croissances organiques du secteur.

Son résultat opérationnel a grimpé de 27,6% (à 1,61 milliards d'euros) et sa marge a atteint un record de 26%.

Ces performances ont été saluées en Bourse, où le titre décolle de 8,7% à 173,70 euros vers 14h20, alors que le CAC est quasiment inchangé (+0,3%) au même moment.

A ces niveaux de cours, la valeur signe une hausse 23% depuis janvier, après un gain de 27% l'an dernier, et touche son plus haut niveau depuis août 2001.

"Les très bons résultats du luxe mettent en lumière la qualité du portefeuille de marques de PPR par rapport à ses concurrents", commente un trader, ajoutant que le titre profite de la perspective d'une révision à la hausse du consensus des analystes sur les futurs résultats du groupe.

Ces résultats contrastent avec ceux du pôle "sport et lifestyle", où l'équipementier sportif Puma, en grande difficulté sur ses marchés d'Europe occidentale, a vu son résultat opérationnel chuter de 13%.

"La division luxe de PPR a connu (au quatrième trimestre) l'une des plus fortes croissances et l'une des dynamiques les plus élevées en termes de marge", notent les analystes de HSBC.   Suite...

 
François-Henri Pinault, PDG du groupe Pinault-Printemps-Redoute. PPR, notamment propriétaire de Gucci, Bottega Veneta ou Saint Laurent a dégagé des résultats annuels en forte hausse, une nouvelle fois portés par les performances de ses marques de luxe, venues compenser la baisse des résultats de sa filiale Puma. /Photo prise le 15 février 2013/REUTERS/Charles Platiau