Suez Environnement table sur un rebond de ses profits en 2013

jeudi 14 février 2013 12h48
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Suez Environnement a annoncé jeudi un recul de ses résultats en 2012, principalement en raison de la baisse des volumes de déchets collectés en Europe, mais table sur un rebond cette année grâce notamment à de nouveaux efforts de réduction de coûts.

Le numéro deux mondial des services à l'environnement derrière Veolia Environnement, qui a envisagé en 2012 une fusion avec son concurrent avant d'y renoncer, a ainsi indiqué que son résultat net était ressorti l'an dernier à 251 millions d'euros, en baisse de 22%.

Son résultat brut d'exploitation affiche sur 2012 un repli de 2,5%, surtout affecté par son pôle déchets en Europe.

"Le segment Déchets Europe est en retrait de 11%, impacté notamment par la baisse de la production industrielle en Europe", souligne le groupe.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 258 millions d'euros et un Ebitda de 2,43 milliards.

A la Bourse de Paris, l'action Suez Environnement creusait en milieu de journée et abandonnait 4,2% à 9,425 euros à 12h40, s'inscrivant comme la plus forte baisse de l'indice SBF 120 (-0,86%). Le titre Veolia Environnement reculait de 3,5% à 9,37 euros.

"La rentabilité pose problème, elle s'est tassée en 2012", remarque Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse. "Les relais de croissance et le désendettement constituent les deux enjeux. Mais aujourd'hui on a du mal à voir des relais de croissance et à imaginer une accélération de la rentabilité."

Pour cette année, Suez Environnement table sur un résultat brut d'exploitation supérieur ou égal à 2,55 milliards d'euros, qui se compare aux 2,45 milliards réalisés l'an dernier.   Suite...

 
Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement. Le numéro deux mondial des services à l'environnement affiche un résultat net en repli de 22% en 2012 à 251 millions d'euros, principalement en raison de la baisse des volumes de déchets collecté en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes