National Bank of Greece va supprimer 2.000 emplois

mercredi 13 février 2013 22h10
 

ATHENES (Reuters) - National Bank of Greece (NBG), première banque grecque, a annoncé mercredi son intention de supprimer jusqu'à 2.000 emplois, soit 15% de son effectif, en vue de faire des économies dans le cadre du rachat d'Eurobank.

Ces suppressions de postes se feront sur la base du volontariat, les employés étant proches de la retraite étant les premiers concernés par le plan.

Ce dernier devrait être finalisé fin mars et ne devrait concerner que les salariés de National Bank of Greece.

Fin octobre, NBG a annoncé le rachat d'Eurobank par le biais d'une OPE, dernière manoeuvre en date du mouvement de consolidation qui agite le secteur bancaire grec.

Lefteris Papadimas, Benoît Van Overstraeten pour le service français

 
National Bank of Greece (NBG), première banque grecque, prévoit de supprimer jusqu'à 2.000 emplois, soit 15% de son effectif, en vue de faire des économies dans le cadre du rachat d'Eurobank. /Photo d'archives/REUTERS/John Kolesidis