Coup d'envoi de discussions sur le libre-échange entre UE et USA

mercredi 13 février 2013 18h37
 

par Philip Blenkinsop et Ethan Bilby

BRUXELLES (Reuters) - Les Etats-Unis et l'Union européenne se sont mis d'accord mercredi pour lancer d'ici juin des négociations sur un accord de libre-échange historique, qui concernerait la moitié de la production économique mondiale.

Les deux entités ont publié un communiqué commun (MEMO/13/94) recommandant l'ouverture de négociations en vue d'un accord élargi sur le commerce et les investissements.

Dans ce communiqué, le président Barack Obama, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, soulignent qu'à travers cette négociation, les Etats-Unis et l'Union européenne pourront non seulement élargir le commerce et l'investissement de part et d'autre de l'Atlantique, mais aussi contribuer au développement des règles internationales, susceptibles de renforcer le commerce multilatéral.

L'accord de libre-échange pourrait accroître d'environ 0,5% la croissance européenne d'ici 2027, et de 0,4% celle des Etats-Unis, avec 86 milliards d'euros de recettes supplémentaires par an pour l'UE, et 65 milliards d'euros outre-Atlantique.

"Ces négociations vont définir une norme, non seulement pour notre commerce et notre investissement bilatéral, dont font partie les questions de réglementation, mais aussi pour le développement des règles du commerce mondial", a déclaré José Manuel Barroso lors d'une conférence de presse.

Un tel accord constituerait l'événement le plus important dans l'histoire du commerce international depuis la création de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) en 1995.

PAS DE "SOLUTION DE FACILITÉ"

Le communiqué conjoint intervient au lendemain du discours de Barack Obama sur l'état de l'Union, dans lequel il appelle à l'ouverture de négociations avec les Vingt-Sept pour la création d'un vaste espace de libre-échange avec l'Union européenne.   Suite...

 
Les Etats-Unis et l'Union européenne se sont mis d'accord mercredi pour lancer d'ici juin des négociations sur un accord de libre-échange historique, qui concernerait la moitié de la production économique mondiale. /Photo d'archives/REUTERS/Sergio Perez