Les Bourses européennes clôturent en hausse, Paris gagne 0,99%

mardi 12 février 2013 18h27
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en hausse sensible mardi, à l'issue d'une séance volatile dominée par un vif rebond du yen face au dollar et à l'euro en réaction aux inquiétudes exprimées par un responsable du G7 sur les mouvements erratiques de la devise nippone.

Le Groupe des Sept a réaffirmé mardi matin son engagement en faveur de taux de change déterminés par les marchés et souligné que les politiques budgétaires et monétaires ne devaient pas avoir pour objet une dévaluation des devises, sans cibler de pays en particulier.

Le Japon a estimé que le communiqué lui donnait le feu vert pour poursuivre ses efforts en vue de sortir de la déflation, mais un responsable du G7 a précisé dans l'après-midi que le texte visait bien Tokyo, propos qui ont déclenché un rebond du yen.

Par ailleurs, la banque britannique Barclays, qui a annoncé un plan de suppression de 3.700 emplois, a soutenu le secteur bancaire et la tendance générale, alors que les secteurs liés à l'automobile ont pesé à la suite de la publication de résultats trimestriels décevants.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,99% à 3.686,58 points, après avoir reculé jusqu'à 3.639 points dans la matinée. Le Footsie britannique a pris 0,98% et le Dax allemand 0,35%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 1,0%.

L'indice des bancaires (+2,02%) est arrivé en tête des hausses sectorielles, tiré par Barclays, qui s'est adjugé 8,57% à Londres après l'annonce d'un important plan d'économies. BBVA, BNP Paribas, Société générale et Intesa Sanpaolo figurent toutes dans le top-10 de l'Eurostoxx 50 avec des gains compris entre 2,3 et 3,5%.

Dans le secteur automobile en revanche, Michelin (-4,33%) a été sanctionné pour ses prévisions de résultats qui ont déçu.

De même, à Amsterdam, TomTom, le numéro un européen de l'aide à la navigation, victime collatérale de la contraction du marché automobile, a chuté de 5,26% après avoir anticipé une baisse de moitié de son bénéfice cette année.

En tête des hausses de l'EuroStoxx, L'Oréal a pris 3,8% au lendemain de la publication de ses résultats marqués par une amélioration de sa rentabilité.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES