Comptes courants déficitaires de 3,6 milliards en décembre

mardi 12 février 2013 08h54
 

PARIS (Reuters) - Le déficit des paiements courants de la France s'est élevé à 3,6 milliards d'euros en décembre, contre 2,8 milliards un mois plus tôt, selon les chiffres publiés mardi par la Banque de France.

Le déficit de novembre avait été annoncé dans un premier temps à 2,9 milliards.

En décembre, le déficit des échanges de biens s'est creusé à 6,3 milliards contre 4,7 milliards un mois plus tôt alors que le compte des services a dégagé un excédent en hausse à 3,4 milliards contre 2,8 milliards en novembre.

Le solde des revenus est resté pour sa part quasi stable à 2,4 milliards (contre 2,3 milliards) et celui des transferts courants inchangé à -3,1 milliards.

Le compte financier montre des entrées nettes d'investissements directs de 4,8 milliards d'euros, en nette hausse par rapport à novembre (1,1 milliard).

Les investissements français à l'étranger s'élèvent à 1,8 milliard après 2,9 milliards, alors que dans le même temps les investissements des non-résidents en France ont augmenté à 6,5 milliards après 4,0 milliards le mois précédent.

Les investissements de portefeuille ont enregistré des entrées nettes de capitaux de 18,2 milliards après des sorties de 26,7 milliards en novembre, du fait notamment de cessions nettes de titres étrangers par les résidents pour 20,4 milliards.

Les autres investissements (prêts et emprunts) enregistrent des sorties nettes de capitaux de 22,6 milliards après des entrées nettes de 33,8 milliards d'euros le mois précédent.

Yann Le Guernigou

 
Le déficit des paiements courants de la France s'est élevé à 3,6 milliards d'euros en décembre, contre 2,8 milliards un mois plus tôt. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic