Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

lundi 11 février 2013 13h35
 

(Reuters) - Les Bourses européennes se maintiennent lundi à mi-séance autour de leurs récents pics - tandis que l'euro rebondit de son plus bas de deux semaines - la perspective d'une reprise de la croissance mondiale l'emportant sur les inquiétudes liées aux tensions politiques en zone euro.

Des scandales qui éclaboussent les dirigeants politiques en Espagne et en Italie, des signes de tension entre la France et l'Allemagne et des interrogations sur Chypre qui sollicite un plan d'aide, continuent toutefois à freiner l'enthousiasme constaté depuis le début de l'année.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,71% à 3.675,42 points vers 12h10 GMT. À Francfort, le Dax est stable (+0,03%) et à Londres, le FTSE prend 0,35%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progresse de 0,28%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,3%.

Goldman Sachs a abaissé son opinion sur les actions au niveau mondial, passant de "surpondérer" à "neutre" pour les trois mois à venir, dans la perspective de voir le rally boursier des trois derniers mois marquer une pause, notamment en raison des inquiétudes persistantes sur la dette souveraine dans la zone euro et aux Etats-Unis.

Toutefois, la banque d'investissement maintient une recommandation "surpondérer" sur les actions à un horizon de 12 mois, estimant que la reprise progressive de la croissance mondiale soutiendra la tendance sur les marchés au second semestre.

Aux valeurs, Sanofi s'adjuge près de 5%, profitant des déboires de l'un de ses concurrents, après la décision de l'autorité américaine du médicament, la Food and Drug Administration (FDA), de demander au laboratoire danois Novo Nordisk de faire de nouveaux tests sur les risques pour le coeur de sa Tresiba (insuline déglutec) utilisée dans le traitement du diabète chez l'adulte. Le titre du groupe pharmaceutique danois chute de plus de 12%, entraînant l'indice du secteur en Europe en recul de 0,64%.

Ahold s'adjuge plus de 4% en Bourse d'Amsterdam après l'annonce de la cession de sa participation de 60% dans la chaîne de supermarchés suédoise ICA à Hakon Invest, dont le titre bondit de 16,25%, pour quelque 2,3 milliards d'euros.

Sur le marché des changes, l'euro se traite autour de 1,34 dollar, reprenant un peu de terrain sur son plus bas de deux semaines, à 1,3325 dollar, touché dimanche soir, dans le contexte de tensions politiques en Espagne et en Italie et après les commentaires de la Banque centrale européenne (BCE) qui ont relancé les spéculations de baisse des taux.

Le yen se reprend. Les investisseurs attendent la réunion de la Banque du Japon qui débute mercredi pour se faire une idée de l'évolution de la politique monétaire sous l'influence du nouveau Premier ministre Shinzo Abe et la réunion du G20 ministériel à Moscou où les inquiétudes par rapport aux risques de dévaluations compétitives devraient être abordées.

Sur le front du pétrole, le Brent retombe vers les 118 dollars le baril, après avoir touché un plus haut de neuf mois, juste au-dessus des 119 dollars, dans des marchés creux en l'absence des investisseurs asiatiques, mais qui restent soutenus par les signes de croissance en Chine. Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
Les Bourses européennes se maintiennent lundi à mi-séance autour de leurs récents pics. À Paris, le CAC 40 avance de 0,71% à 3.675,42 points vers 12h10 GMT. À Francfort, le Dax est stable (+0,03%) et à Londres, le FTSE prend 0,35%. /Photo prise le 11 février 2013/REUTERS/Remote/Janine Eggert