ThyssenKrupp va réduire ses coûts en Europe

vendredi 8 février 2013 12h54
 

FRANCFORT (Reuters) - Le sidérurgiste ThyssenKrupp a annoncé vendredi qu'il prévoyait de réaliser 500 millions d'euros d'économies budgétaires au sein de Steel Europe, ce qui pourrait conduire au départ de 14% des effectifs de la division européenne.

Le premier sidérurgiste allemand a précisé qu'il comptait supprimer 2.000 postes d'ici l'année fiscale se terminant en septembre 2015, et que 1.800 autres employés pourraient quitter le groupe par des cessions.

"La société prévoit de fermer, relocaliser ou vendre des unités et des équipements", a déclaré ThyssenKrupp dans un communiqué, précisant que les économies annoncées chez Steel Europe font partie d'un programme global dit "Impact" qui prévoit en tout deux milliards d'économies budgétaire d'ici 2014/2015.

Le sidérurgiste a cité plusieurs chaînes de production dans le segment du revêtement à Duisburg-Beeckerwerth, Dortmund et Neuwied, ainsi que les produits en acier magnétique fabriqués par ThysseKrupp Electrical Steel et la chaîne de galvanisation à chaud de ThyssenKrupp Galmed en Espagne.

"Des ajustements structurels de grande ampleur et des améliorations opérationnelles doivent être très rapidement réalisés, afin de permettre que les principales unités de travail à chaud continuent à fonctionner", affirme le groupe.

ThyssenKrupp a été affecté par l'échec de son projet Steel Americas qui devait ouvrir de nouveaux débouchés aux Etats-Unis et au Brésil, mais a été victime d'une explosion de ses pertes, d'une mauvaise gestion de projet et de la morosité économique européenne.

Ce ratage, ainsi que des allégations de corruption, ont conduit au départ en décembre de trois membres du conseil d'administration, dont l'un, Jürgen Claassen, est sous le coup d'une enquête du parquet allemand pour abus de confiance.

"Ce n'est pas aux salariés de payer l'addition des erreurs passées de la direction", a déclaré Knut Giesler, un responsable du syndicat IG-Metall.

Vers 11h50 GMT, l'action ThyssenKrupp avançait de 0,14% à 17,49 euros alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes gagnait 0,5%.

Harro ten Wolde, Julien Dury pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
Le sidérurgiste ThyssenKrupp prévoit 500 millions d'euros d'économies budgétaires dans sa division Steel Europe, ce qui pourrait conduire au départ de 3.800 employés. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender