Le déficit budgétaire 2012 s'élève à 87,2 milliards d'euros

vendredi 8 février 2013 12h12
 

PARIS, 8 février - Le déficit budgétaire 2012 de la France s'est élevé à 87,2 milliards d'euros, contre 90,7 milliards en 2011, annonce vendredi le ministère du Budget, qui confirme ainsi les estimations publiées à la mi-janvier.

Ce chiffre est légèrement supérieur aux 86,2 milliards prévus dans la dernière loi de Finances rectificative votée en décembre en raison d'"un repli plus marqué qu'attendu" des rentrées de TVA en fin d'année du fait de la stagnation de l'économie, avait souligné le mois dernier le ministre du Budget Jérôme Cahuzac.

Les recettes fiscales nettes ont progressé l'an passé de 5,3% à 268,4 milliards d'euros, contre 270,0 milliards budgété. La différence tient exclusivement à la TVA (133,4 milliards, soit +1,2%, contre 136,7 milliards attendu.

Ce déficit n'a été que partiellement compensé par l'impôt sur le revenu (+15,6% à 59,5 milliards, et l'impôt sur les sociétés ((+4,5% à 40,8 milliards).

Les dépenses se sont élevées pour leur part à 374,2 milliards d'euros, soit une progression de 2,4% par rapport à 2011. Elles incluent la dotation de 6,5 milliards versée en octobre au titre du Mécanisme européen de stabilité (MES) et la recapitalisation de Dexia de 2,6 milliards effectuée le 31 décembre.

Hors ces deux éléments, et à périmètre constant, les dépenses de l’Etat affichent une baisse, qualifiée d'"historique" par le ministère du Budget, de 0,3 milliard par rapport à 2011.

Yann Le Guernigou.

 
LE DÉFICIT DU BUDGET DE L’ÉTAT