Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

vendredi 8 février 2013 07h58
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre vendredi à la Bourse de Paris, attendue en hausse à l'ouverture, soutenue par une croissance plus forte qu'attendu des exportations chinoises en janvier, qui illustre la solidité de la demande en Chine.

* PSA a annoncé jeudi soir des dépréciations d'actifs massives, dont la valeur comptable a été amputée par la dégradation du marché européen. Ces charges, totalisant 4,13 milliards d'euros, amputeront le résultat net du même montant.

Par ailleurs, selon le journal Libération, l'Etat examine l'éventualité d'une entrée au capital de PSA, cette hypothèse de "dernier recours" étant étudiée au cas où le constructeur automobile en difficulté ne parviendrait pas à endiguer ses pertes.

* VIVENDI a conclu un accord définitif portant sur la cession de Parlophone Label Group à Warner Music Group, pour 487 millions de livres sterling (570 millions d'euros), lui permettant ainsi de boucler son rachat d'EMI.

En outre, Activision Blizzard, le numéro un mondial des jeux vidéo contrôlé par Vivendi, a publié des résultats en hausse au titre du quatrième trimestre.

* FIMALAC - L'agence Fitch, contrôlée par Fimalac, ne devrait pas être concernée par des actions judiciaires aux Etats-Unis comme celle intentée par le gouvernement contre Standard & Poor's, ont indiqué des sources jeudi.

* LANSON-BCC a vu ses ventes accuser un repli de 5,9% au quatrième trimestre, dans un marché du champagne rattrapé par la crise.

* MAUREL ET PROM a annoncé une hausse de 38% de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2012, clôturant son exercice par des ventes en augmentation de 26%.

* EUTELSAT a fait état d'un carnet de commandes record à fin 2012 et confirmé ses perspectives jusqu'à mi-2015 après avoir enregistré une croissance de 5,2% de son activité au premier semestre de son exercice 2012-2013 et une progression de 13,9% de son bénéfice net.

* LVMH, PPR - Rattrapé par la crise, le marché français de l'horlogerie-bijouterie a accusé un repli de 2% en valeur en 2012, mais les ventes du luxe ont nettement progressé.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Matthieu Protard

 
PSA, qui a annoncé jeudi soir des dépréciations d'actifs massives, dont la valeur comptable a été amputée par la dégradation du marché européen, à suivre vendredi à la Bourse de Paris. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard