Wall Street, en baisse, poursuit sa consolidation

jeudi 7 février 2013 22h23
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en repli jeudi, poursuivant sa consolidation de la veille dans un marché à nouveau inquiet pour l'économie européenne après les déclarations de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, faisant état de risques pour la reprise.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 42,47 points, soit 0,30%, à 13.944,05 et le Standard & Poor's-500, plus large, a abandonné 2,73 points ou 0,18% à 1.509,39.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 3,34 points (0,11%) à 3.165,13.

Après la décision attendue de la BCE de maintenir ses taux directeurs, Mario Draghi a jugé que la reprise économique restait fragile et il a donné un brutal coup d'arrêt à la hausse de l'euro en affirmant que la banque centrale, même si elle n'a pas d'objectif de taux de change, surveillerait l'impact de son appréciation sur l'économie.

En réaction, la devise européenne a reculé à son plus bas niveau depuis deux semaines face au dollar.

Dans un marché en hausse de 5% depuis le début de l'année, les propos du président de la BCE ont servi de prétexte à une poursuite de la consolidation.

"Il faudra voir si cela suscite réellement un regain d'inquiétude sur l'Europe, mais en attendant tous les prétextes sont bons pour prendre son bénéfice", affirme Andre Bakhos, chez LEK Securities à New York. "Le marché est à des plus hauts de cinq ans, on a besoin de souffler avant de repartir de l'avant".

Pour Dan Feru, de Palisade Capital Management à Fort Lee (New Jersey), la baisse des indices pourrait constituer une opportunité pour acheter. "Je ne crois pas qu'il y ait encore le risque systémique de faillites bancaires en Europe et d'autres choses du genre. Ce type de crise est fini", dit-il.

APPLE ET BOEING EN VUE   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS