L'Irlande passe un accord historique avec la BCE

jeudi 7 février 2013 19h14
 

par Padraic Halpin et Carmel Crimmins

DUBLIN/FRANCFORT (Reuters) - L'Irlande a passé jeudi un accord très attendu lui permettant de soulager le fardeau de la dette engagée pour renflouer son système bancaire, de réduire en principe son déficit budgétaire et ses besoins d'emprunt et d'en finir dès cette année avec une aide internationale de l'Union européenne et du FMI.

Le Premier ministre Enda Kenny a obtenu l'accord de la Banque centrale européenne (BCE) pour étaler le remboursement du renflouement d'Anglo Irish Bank, rebaptisée Irish Bank Resolution Corp (IBRC), sur 40 ans, mettant un terme à une affaire qui a tenu le pays en haleine pendant deux ans.

A l'origine le remboursement devait se faire en 10 ans, une lourde charge à la fois pour l'économie et les finances publiques.

"L'accord d'aujourd'hui est une étape historique sur la voie de la reprise économique", a déclaré Enda Kenny au Parlement à Dublin, sous les applaudissement nourris de l'opposition et un silence de marbre de l'opposition. "Il sécurité la position financière future de l'Etat".

S'exprimant à Francfort lors de sa traditionnelle conférence de presse mensuelle, le président de la BCE Mario Draghi s'est contenté de dire que le Conseil des gouverneurs avait pris acte à l'unanimité de l'accord intervenu à Dublin.

Il s'agit d'un grand succès politique pour Enda Kenny qui avait mis en jeu la crédibilité de son gouvernement. Les négociations entre la BCE et Dublin avaient trainé en longueur depuis près de deux ans et leur issue pourrait constituer un précédent pour d'autres pays de la zone euro aux prises avec un système bancaire en difficulté, au premier rang desquels figure l'Espagne, ce sont la BCE avait bien conscience.

Grâce à cet accord, les besoins de financement de Dublin diminueront de 20 milliards d'euros au cours de la prochaine décennie et le déficit budgétaire sera réduit d'un milliard d'euros environ par an.

"CHAPITRE TRISTE ET TRAGIQUE"   Suite...

 
En obtenant le feu vert de la Banque centrale européenne pour étaler le remboursement du renflouement d'Anglo Irish Bank, l'Irlande a passé jeudi un accord très attendu lui permettant de soulager le fardeau de la dette engagée pour renflouer son système bancaire, de réduire en principe son déficit budgétaire et ses besoins d'emprunt et d'en finir dès cette année avec une aide internationale de l'Union européenne et du FMI. /Photo d'archives/REUTERS/Cathal McNaughton/