Les Bourses européennes terminent en baisse, sauf Francfort

jeudi 7 février 2013 18h24
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, à l'exception de Francfort, ont terminé en baisse une séance volatile jeudi, sous le coup du recul de Wall Street au moment de la clôture et du net repli de l'action Sanofi, un des poids lourd de la cote européenne.

De son côté, l'euro perdait près de 1% face au dollar après que Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), a dit qu'un taux de change de la monnaie unique n'était pas un objectif de politique monétaire, tout en soulignant qu'il était important pour la croissance et la stabilité des prix.

À Paris, le CAC 40 a terminé en recul de 1,15% (-41,85 points) à 3.601,05. Le Footsie britannique a cédé 1,06% mais le Dax allemand a gagné 0,13%. L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,74% pour tomber à un plus de clôture de 2013.

Sous le coup d'indicateurs macro-économiques offrant un tableau contrasté de la conjoncture et d'un recul des valeurs liées à la distribution, les trois principaux indices de Wall Street reculaient de plus de 0,5% à l'approche de la mi-séance de la Bourse américaine.

Celle-ci avait terminé la veille à des niveaux proches de ses pics de plus de cinq ans atteints la semaine dernière.

En plus de l'impact de Wall Street, les places européennes ont peut-être pâti de l'appréciation de la conjoncture de la zone euro par Mario Draghi, estimant que les risques pesant sur l'économie étaient dans leur majorité baissiers et que l'activité devrait rester faible au cours des mois à venir.

Le président de la BCE a tenu ses propos à l'occasion de la décision, attendue, de l'institution de Francfort de laisser son taux directeur inchangé au plus bas record de 0,75%.

Le titre Sanofi, l'une des principales pondérations du CAC 40, a perdu 3,99% à 66, 60 euros après que le groupe pharmaceutique, confronté à la concurrence des générique, a dit que son bénéfice par action pourrait baisser de 5% en 2013.

Le compartiment pharmaceutique européen (-0,75%) a ainsi subi la deuxième plus forte baisse du jour, les pétrolières (-0,81%) ayant inscrit le recul le plus marqué.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES