Wall Street finit inchangée faute de catalyseur

mercredi 6 février 2013 22h17
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé essentiellement inchangée mercredi, les investisseurs prenant prétexte des incertitudes politiques en Espagne et Italie pour consolider leurs positions alors que la place boursière américaine reste proche d'un plus haut de plus de cinq ans.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,05%, soit 7,22 points, à 13.986,52. Le S&P-500, plus large, a pris 0,83 point, soit 0,05%, à 1.512,12. Le Nasdaq Composite a en revanche reculé de 3,10 points (-0,10%) à 3.168,48.

Depuis le début de l'année, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds affiche une hausse de quelque 6% pour atteindre un pic depuis décembre 2007.

Le Dow Jones est récemment passé au-dessus des 14.000 points et, selon les intervenants de marché, il pourra difficilement progresser davantage sans un nouveau catalyseur.

Le S&P et le Nasdaq avaient tous deux gagné plus de 1%.

"Le marché commence à montrer des signes de fatigue, même s'il tien bon pour l'instant. Je crois que beaucoup de gens se demandent si cette tendance haussière va se poursuivre", a déclaré Frank Lesh, analyste chez FuturePath Trading.

Alors que la crise de la dette de la zone euro semblait enfin jugulée, du moins contenue, les éventuels changements politiques susceptibles de s'opérer en Italie et en Espagne relancent les inquiétudes au sujet de la région.

Le Président du gouvernement espagnol Mariana Rajoy, qui doit imposer des réformes structurelles impopulaires, est soupçonné de corruption dans l'affaire dite "Barcenas" du nom de l'ancien trésorier du PP.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS