Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mercredi 6 février 2013 18h35
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris où le CAC 40 a clôturé en baisse de 1,4% à 3.642,90 points, les marchés de la zone euro étant à nouveau gagnés par l'aversion au risque alors que la situation politique se complique en Italie et en Espagne, deux pays fragilisés par la crise de la dette souveraine.

* Les acteurs du marché ont joué l'indice à la baisse sans préférence sectorielle. Ainsi, les poids lourds du CAC 40, dont les bancaires, ont été dans l'ordre les principaux contributeurs de cette baisse : SANOFI (-1,87% à 69,37 euros), TOTAL (-1,41% à 38,895 euros), BNP PARIBAS (-2,55% à 44,365 euros), SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-3,54% à 31,5) et LVMH (-2,22% à 132,0). CREDIT AGRICOLE a accusé la plus forte baisse de l'indice (-3,71% à 6,959 euros)

* VINCI a abandonné 3,3% à 35,405 euros et s'est négocié sous sa moyenne mobile à 50 jours à 36,22 euros, au lendemain de la publication de ses résultats annuels et de prévisions prudentes pour 2013. Le groupe de BTP et de concessions anticipant une stagnation de son activité cette année dans un environnement économique difficile, notamment en Europe.

* FRANCE TELECOM a perdu 2,2% à 7,851 euros. L'opérateur mobile belge Mobistar (-1,32%), dont France Télécom détient 52,9% du capital, a prévenu qu'il verserait moins de dividendes aux actionnaires cette année dans la mesure où il doit augmenter ses investissements dans des réseaux mobiles à haut débit.

* ARCELORMITTAL a gagné 1,05% à 12,56 euros, le sidérurgiste espérant une amélioration de sa situation cette année, après une année 2012 difficile.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE a retrouvé les faveurs du marché. RENAULT (+1,58% à 44,39 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, PSA a pris 2,45% à 5,81 euros.

* UBISOFT, qui a perdu 9,43% en un mois, a signé la plus forte hausse du SBF 120 (+2,64% à 7,39 euros) sur des achats à bon compte.

* HAVAS a gagné 1,67% à 4,941 euros, la valeur s'étant négociée à ses plus hauts depuis mai 2005. Exane BNP Paribas estime notamment que, parmi les valeurs moyennes, le groupe publicitaire français représente une valeur sûre pour jouer la reprise en Europe et pourrait surprendre favorablement sur ses marges.

* VILMORIN (+1,54% à 98,01 euros) a confirmé ses objectifs de progression de chiffre d'affaires et de marge opérationnelle pour son exercice 2012-2013, après avoir enregistré une croissance de 4,4% de son activité au premier semestre à données comparables. Le groupe vise une progression, à données comparables, de plus de 6% de son chiffre d'affaires annuel pour une marge opérationnelle courante de 11% prenant en compte un effort de recherche estimé à 180 millions d'euros.

* EUROPACORP (+5,98% à 4,43 euros) a poursuivi sa progression, l'augmentation de capital de 20 millions d'euros de la société de production du cinéaste Luc Besson ayant rassuré les investisseurs sur son avenir.

Raoul Sachs, Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS