Total choisit de céder TIGF à un consortium Snam-GIC-EDF

mardi 5 février 2013 20h47
 

PARIS (Reuters) - Total a annoncé mardi qu'il entrait en négociations exclusives avec un consortium réunissant l'italien Snam (45%), le fonds singapourien GIC (35%) et EDF (20%) en vue de lui céder sa filiale de transport et de stockage de gaz TIGF.

L'offre du consortium porte sur 100% du capital de la société et la valorise 2,4 milliards d'euros, a précisé le groupe pétrolier dans un communiqué.

EDF détiendra sa participation à travers son fonds dédié au démantèlement des centrales nucléaires.

Un autre consortium réunissant le belge Fluxys, la Caisse des dépôts, le fonds d'investissement Adia d'Abou Dhabi, Axa, Crédit agricole Assurances, CNP Assurances et le fonds de pension néerlandais PGGM, était également candidat au rachat de TIGF.

Parmi les repreneurs désignés de la société, Snam a pu faire valoir son expertise industrielle, le groupe italien exploitant huit sites de stockage, contre seulement un pour son concurrent Fluxys.

Une source au fait des projets du consortium Snam-GIC-EDF indiquait en outre récemment que TIGF serait intégrée dans le développement européen de Snam mais resterait "une entreprise indépendante".

Le consortium n'aurait par ailleurs qu'un recours limité à la dette pour financer le rachat de la filiale de Total.

La vente de TIGF s'inscrit dans le cadre du projet du groupe pétrolier de céder pour 15 à 20 milliards de dollars d'actifs, qui doit lui permettre de financer ses investissements et de doper sa génération de trésorerie. Des sources proches du processus de vente déclaraient ces dernières semaines que TIGF était aujourd'hui valorisée dans le bas d'une fourchette de 2 à 3 milliards d'euros évoquée au début du processus, principalement en raison d'incertitudes pesant sur ses perspectives dans le stockage.

Active dans 15 départements du sud-ouest de la France, TIGF emploie près de 500 personnes. La société exploite 5.000 km de canalisations et deux sites de stockage, assurant près de 13% du transport de gaz en France.   Suite...

 
Total est entré en négociations exclusives avec un consortium réunissant l'italien Snam, le fonds singapourien GIC et EDF en vue de lui céder sa filiale de transport et de stockage de gaz TIGF. L'offre du consortium porte sur 100% du capital de la société et la valorise 2,4 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau