Julius Baer affiche une marge en recul au 4e trimestre

lundi 4 février 2013 14h30
 

ZURICH (Reuters) - Julius Baer a annoncé lundi une hausse de 11% de ses actifs sous gestion en 2012, à la faveur de la bonne tenue des marchés boursiers, tout en faisant part d'une diminution de sa marge brute faisant chuter le cours de son titre à la Bourse de Zurich.

L'établissement suisse spécialisé dans la banque privée a ainsi précisé que le total des actifs gérés pour ses clients s'était établi à 189 milliards de francs (153 milliards d'euros), une progression légèrement moins marquée que ce qu'avaient anticipé les analystes interrogés par Reuters.

La marge brute de Julius Baer a baissé à 96 points de base, contre 105 précédemment.

"La grosse déception de ces résultats a été la forte baisse de la marge", a déclaré Dirk Beker, analyste de Kepler Capital Markets, précisant qu'il envisageait d'associer une perspective défavorable et non plus stable au titre de la banque.

Les marges ont été "manifestement plus élevées" en janvier, a de son côté annoncé Dieter Enkelmann, directeur financier de Julius Bauer.

Le bénéfice net 2012 est ressorti à 298 millions de francs, en hausse de 15%, alors que les analystes financiers avaient anticipé 281 millions.

La banque propose en outre un dividende inchangé de 0,60 franc par action au titre de 2012.

Boris Collardi, directeur général de Julius Baer, a estimé au cours d'une conférence de presse que le sentiment au sein des clients semblait "avoir pris un virage", cette année.

"Au vu du changement du sentiment et d'une couverture plus favorable dans les médias, les clients se remettent à acheter des titres", a-t-il ajouté.

Vers 13h15 GMT, l'action Julius Baer était en baisse de 3,65%. L'indice paneuropéen des banques Stoxx 600 baissait lui de 1,73%.

Martin de Sa'Pinto et Katharina Bart; Benoît Van Overstraeten et Julien Dury pour le service français

 
Julius Baer annonce une hausse de 11% de ses actifs sous gestion en 2012, à la faveur de la bonne tenue des marchés boursiers, tout en faisant part d'une diminution de sa marge brute faisant chuter le cours de son titre à la Bourse de Zurich. /Photo prise le 4 février 2013/REUTERS/Michael Buholzer