L'enquête sur les dérivés en Italie vise cinq banques

vendredi 1 février 2013 23h18
 

ROME (Reuters) - Le parquet de Trani, petite bourgade du sud-est de l'Italie, enquête sur des transactions sur dérivés faites par cinq des plus grandes banques italiennes, ont déclaré des sources judiciaires vendredi à Reuters.

Les banques en question sont Monte dei Paschi di Siena, UniCredit, Intesa Sanpaolo, BNL, filiale de BNP Paribas, et Credem.

Intesa a fait savoir que cette enquête remontait à 2010 et avait trait à sa filiale Banco di Naponi. Elle a ajouté que les opérations concernées étaient "négligeables" et n'avait eu aucun impact tangible sur les comptes.

L'enquête n'a rien à voir avec un scandale déclenché la semaine dernière et impliquant Monte Paschi, la plus ancienne banque du monde, qui a révélé que des opérations troubles sur des dérivés pouvaient lui avoir coûté 720 millions d'euros.

L'enquête de Trani a été ouverte il y a au moins un an à la suite d'une plainte d'un client mais les noms de trois des banques concernées n'ont été révélés que vendredi.

Les investigations portent aussi sur une éventuelle manipulation de l'Euribor, équivalent en euro du Libor, ce dernier taux étant lui-même au coeur d'un scandale de manipulation donnant lieu à une enquête au niveau mondial.

Selon les sources, des dizaines de personnes sont concernées par cette enquête, étant soupçonnées d'escroquerie et d'usure.

L'action Monte Paschi a terminé en baisse de 5,9%, l'action UniCredit a cédé 2,6% et Intesa Sanpaolo a laissé 2,9%, tandis que l'indice boursier FTSE MIB n'a perdu que 0,7%.

Monte Paschi, BNP Paribas et Credem n'ont fait aucun commentaire dans l'immédiat. "Pour le moment, nous n'avons pas connaissance de la moindre enquête à Trani", a dit un porte-parole d'UniCredit.   Suite...

 
Le parquet de Trani, petite bourgade du sud-est de l'Italie, enquête sur des transactions sur dérivés faites par cinq des plus grandes banques italiennes, selon des sources judiciaires vendredi à Reuters. Les banques en question sont Monte dei Paschi di Siena, UniCredit, Intesa Sanpaolo, BNL, filiale de BNP Paribas, et Credem. /Photo prise le 25 janvier 2013/REUTERS/Stefano Rellandini