Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

jeudi 31 janvier 2013 18h34
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,87% à 3.732,60 points, les marchés actions ayant été pénalisés par des indicateurs américains et européens mitigés venus s'ajouter à la rechute annoncée la veille de l'économie américaine au quatrième trimestre.

* L'OREAL (-3,65% à 109,4 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC sur des prises de bénéfice après une remontée de 9,5% depuis le 11 janvier.

Par ailleurs Reuters, citant trois sources proches du dossier, a rapporté que l'américain Organix Hair Care, un fabricant de produits pour les cheveux, était à vendre pour quelque 800 millions de dollars ou plus et que L'Oréal faisait partie avec Unilever des acquéreurs potentiels.

* ESSILOR a perdu 2,37% à 75,09 euros, Exane BNP Paribas ayant réduit sa prévision de croissance organique pour le groupe en 2013 et abaissé sa recommandation de "surperformance" à "neutre".

* CREDIT AGRICOLE SA a perdu 1,54% à 7,28 euros, la valeur ayant pâti d'un possible avertissement que la banque française pourrait lancer sur ses résultats 2012.

* SOCIETE GENERALE, qui a déjà prévenu mi-janvier que ses résultats du quatrième trimestre inscriraient des charges exceptionnelles liées à la réévaluation de sa dette et à sa participation au capital du courtier Newedge détenu conjointement avec Crédit agricole, a lâché 0,77% à 33,275 euros. BNP PARIBAS a fini inchangé (+0,01% à 46,21 euros).

* Plusieurs CYCLIQUES ont souffert des craintes liées à la situation économique et aux résultats. VALLOUREC a abandonné 2,69% à 40,045 euros, ARCELORMITTAL 2,17% à 12,615 euros et RENAULT 1,25% à 44,415 euros.

* EDF a perdu 1,8% à 14,145 euros. Le groupe a confirmé une information du journal Le Parisien-Aujourd'hui en France selon laquelle des centaines de milliers de clients de l'électricien ont reçu, depuis plusieurs mois, de faux courriels destinés à récupérer leurs coordonnées bancaires.

* STMICROELECTRONICS (+3,49% à 6,34 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40 malgré une aggravation de sa perte trimestrielle. L'entreprise a déclaré qu'elle pourrait avoir besoin de 500 millions de dollars (369 millions d'euros) pour se désengager de sa coentreprise avec Ericsson dans les semi-conducteurs pour mobiles. La confirmation de cette sortie de ST-Ericsson, un important foyer de pertes, soutient le titre.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS